Aveyron : Le 1er tour des élections départementales 2015 donne une avance confortable à la droite

24 mars 2015

Le département de l’Aveyron fait partie des quelques départements français dirigés depuis fort longtemps par des élus issus du centre-droit. Le récent découpage (charcutage) électoral réalisé par le gouvernement socialiste avait d’ailleurs pour objectif premier de permettre le basculement à gauche du seul département de la région Midi-Pyrénées encore à droite. Manifestement, au vu du 1er tour du 22 mars dernier, les électeurs du département en ont décidé autrement.

Le département de l’Aveyron devrait non seulement rester à droite, mais amplifier son avantage sur la gauche.

Le taux de participation a été de 55.05%, sensiblement supérieur à la moyenne nationale. Sans surprise, la droite et le centre (UMP, UDI & divers droite) atteignent 45% des voix contre seulement 12.60% pour le Front national. L’extrême-droite reste finalement basse en Aveyron contre 25% au niveau national et n’aura pas de binômes en compétition pour le 2eme tour. Globalement, la gauche régresse nettement.

Sur 23 cantons à pourvoir, 8 cantons ont élus des candidats (binômes) de la droite et du centre (UMP, UDI ou divers droite).

  • Aubrac-Carladez (Laguiole / Mur-de-Barrez / St Amans-des-Cots / Ste Geneviève / St Chély d’Aubrac…) : Cazard & Alazard & (MD) élus avec 75.69%
  • Aveyron et Tarn (Rieupeyroux / Najac / La Salvetat-Peyralés…) : Mazars & At (MD) élus avec 57.54%
  • Causse-Comtal (Bozouls-Sébazac-Concourés-La Loubière…) : Bessaou & Calmelly (MD) élus avec 56.58%
  • Causses & Rougiers (Belmont-sur-Rance / Camarés / La Cavalerie / St Sernin-sur-Rance…): Bel & Laborie élus avec 50.19%
  • Lot & Palanges (Saint Geniez d’Olt / Laissac / St Come d’Olt…) : Presne & Luche (MD) élus avec 66.43%
  • Lot & Truyère (Espalion / Estaing / Entraygues…) : Anglade & Anglars (MD) élus avec 64.03%
  • Nord Lévezou (Luc La Primaube / Olemps / Flavin…) : Gombert & Sadoul (MD) élus avec 65.69%
  • Raspes & Lévezou (St Rome de Tarn / Salles-Curan / Pont-de-Salars…) : Sigaud-Laury & Marc (MD) élus avec 58.04%

Les 15 cantons en ballotage pour le 2ème tour du 29 mars prochain :

6 cantons qui devraient rester à droite (MD UMP-UDI & DVD) :

  • Rodez 2 (Rodez-est & Le Monastère) : Frayssinet & Saules (MD) 50.78% contre Bezombes & Bories (PS) 33.94%
  • Tarn & Causses (Séverac-le-Château / Campagnac / St Beauzély / Peyreleau…) : Vergonnier & Galibert (MD) 49.90% contre Laur & Gaubert (AMC) 29.52%
  • Lot & Dourdou (Decazeville / Viviez / Livinhac / St Cyprien-sur-Dourdou…) : Buessinger & Tieulié (DVD) 28.76% contre Bocquet & Denoit (PS) 26.87%
  • Villefranche-de-Rouergue : Lefebvre & Tranier (MD) 34.30% contre Bayol & Cantournet (PRG) 29.84%
  • Villeneuvois et villefranchois (Villeneuve / Maleville / Martiel / Toulonjac…) : Masbou & Rigal (MD) 39.84% contre Costes & Taurines (PS-DVG) 35.98%
  • Saint Affrique (Saint Affrique / Roquefort / Vabres l’Abbaye…) : Gral & David (MD) 35.09% contre Guénat & Paliés-Nègre (PS) 33.21%

Les 3 cantons qui devraient revenir à la gauche (PS / DVG / PRG & AMC)

  • Enne & Alzou (Aubin / Firmi / Cransac / Rignac…) : Cabrolier & Piérini (DVG) 39.94% contre Renaud & Rouquette (MD) 31.37%
  • Lot & Montbazinois (Capdenac-Gare / Montbazens…) : Cavalerie & Mouly (PS) 46.50% contre Pourcel & Tournier (MD) 28.90%
  • Vallon (Marcillac-Vallon / Salles-la-Source / Valady / Druelle…) : Gaben-Toutan & Mazars (PS-PRG) 43.72% contre Soulié-Deltell & Cayzac (MD) 34.50%

Les 6 cantons indécis où les candidats de la droite et de la gauche sont au coude à coude :

  • Rodez 1 (Rodez-ouest) : Vidal & Combet (PS) 28.84% contre Sudre & Théron (MD) 26.08%
  • Rodez-Onet (Rodez Saint Félix & Onet-le-Château) : Abadie-Roques & Abinal (MD) 33.26% contre Foulquier-Kabiti & Roussel (AMC) 23.86%
  • Millau 1 (Millau / Creissels / St Georges…) : Compan & Gonzalés (AMC) 29.67% contre Baraille & Ramondenc (DVD) 26.81% contre Niel & Orcel (MD) 25.15% (Triangulaire)
  • Millau 2 (Millau / Nant / St Jean-du-Bruel…) : Ayat & Gaillard (MD) 27.66% contre Gazel & Perez-Lafont (PS-DVG) 27.0%
  • Céor & Ségala (Baraqueville / Naucelle…) : Blanc & Pialat (PRG) 41.60% contre Fouillade & Barbezange (MD) 40.30%
  • Monts du Réquistanais (Réquista / Cassagnes / Calmont…) : Cailhol & Escorbiac (PS-DVG) 35.26% contre Nespoulous & Panis (DVD) 23.38% contre At & Grimal (DVD) 21.89% (Triangulaire)

Parmi les cantons indécis, ceux de Rodez 1, Rodez-Onet et Millau 1 et Millau 2, sensiblement à gauche, pourraient causer la surprise et basculer à droite.

D’ores et déjà, le conseil départemental de l’Aveyron est assuré de rester à droite (UMP-UDI et DVD) avec au moins une quinzaine de cantons sur 23, et probablement 16 à 18. Une majorité largement renforcée par rapport à l’assemblée départementale sortante qui, sauf surprise, devrait reconduire haut la main Jean-Claude Luche à sa présidence.

Verdict définitif le 29 mars prochain. En attendant, aux urnes car rien n’est encore joué !

Publicités

Aveyron : les meilleures tables 2014

9 juillet 2014

Le département de l’Aveyron recèle un grand nombre de restaurants gastronomiques. Qui plus est, contrairement à une idée trop souvent répandue, les bonnes tables aveyronnaises offrent l’un des meilleurs rapports qualité-prix de France. Alors pourquoi se priver d’un petit plaisir en famille ou entre amis ?

L’ambassadeur de la gastronomie en Aveyron reste une référence en France mais aussi dans le monde. Le célèbre restaurant Bras, de Sébastien et Michel Bras, classé 3 étoiles au guide Michelin depuis 1999, propose des prix extrêmement modérés pour ce niveau de cuisine gastronomique. Avec un superbe menu Aubrac à partir de 132 €, les Bras mettent le meilleur de la gastronomie mondiale à la portée du plus grand nombre.

Les autres restaurants gastronomiques du département, étoilés ou non, ne sont pas en reste et proposent généralement un superbe menu pour moins de 50 €. Alors n’hésitez pas, partez à la découverte de la grande cuisine aveyronnaise, une cuisine à la fois de terroir et inventive, faite de produits frais servie dans un cadre très agréable et avec un service de haute qualité.

Les restaurants étoilés de l’Aveyron.

A ces restaurants aujourd’hui reconnus par les gastronomes, de nombreux autres méritent également le détour et aspirent aussi à rejoindre l’élite de la gastronomie régionale. Autre avantage et non des moindre, vous trouverez dans ces établissements une cuisine généralement de très bonne qualité, souvent très proche des restaurants 1 étoile, mais à des prix défiant toute concurrence eu égard à la qualité de la prestation (menus compris entre 20 € et 45 €).

Alors pas d’hésitation. N’hésitez pas à aller gouter cette excellente cuisine, fine et délicieuse, à base de produits du terroir de qualité. Un vrai régal !

Ces autres excellentes tables de l’Aveyron qui méritent amplement le détour :

Quelques autres bonnes tables qui méritent le détour :

Une bonne occasion de profiter des beaux jours de l’été pour venir découvrir ou redécouvrir le département en alliant tourisme, détente, culture et gastronomie.


Aveyron : CARACterres, le nouveau magazine dédié au département

5 juin 2014

Le premier exemplaire du nouveau magazine haut de gamme dédié au département de l’Aveyron a été publié fin mai dernier, quelques jours avant l’ouverture du musée Soulages à Rodez.

A l’instar de son titre, il s’agit d’un magazine de grand caractère qui fait la part belle au département sur le thème : « Entreprendre et créer en Aveyron ». Tout un programme ! La couverture, tout de noir, consacrée à Pierre Soulages est superbe avec un titre qui évoque l’œuvre du plus grand artiste peintre contemporain : « Musée Soulages, du brou de noix à l’Outrenoir ».

Voilà enfin un magazine de grande qualité qui fait honneur à l’Aveyron. Avec pas moins de 144 pages, au format (23 x 29,8 cm), le magazine tiré à 10 000 exemplaires est présenté de manière fort élégante. Le graphisme, les photos et les couleurs sont très soignés et lui donnent l’apparence d’une grande revue.

L’ambition de CARACterres est assurément de promouvoir la qualité du département sous toutes ses formes, et notamment des savoir-faire, de l’imagination, des idées… Le magazine entend proposer des sujets ancrés sur les territoires ruraux mais examinés d’un point de vue plus large.

CARACterres est porté par deux personnalités aveyronnaises exceptionnelles bien encrées dans la région : Catherine Samson, responsable éditoriale et de la rédaction et Maurice Subervie, responsable de l’iconographie. La maquette est réalisée par Graine de Carbone et l’impression par Groupe Burlat.

Catherine Samson est journaliste et reporter de formation et d’expérience. Sa carrière s’est principalement déroulée au sein de la presse aveyronnaise mais elle a également collaboré à un grand nombre d’ouvrages de qualité dont récemment « Aveyron-Pigüé ». Son métier consiste aujourd’hui à proposer une écriture efficace, une rigueur dans la collecte et le traitement de l’information, au service des entreprises comme des collectivités locales.

Maurice Subervie est un photographe professionnel reconnu. Installé à Rodez, il fût l’un des meilleurs spécialistes français de la carte postale « de luxe » consacrée à la Grèce, puis à l’Egypte, l’Italie, La Tanzanie et New-York. Jusque dans les années 2004, il diffusa également une série de cartes postales de Yan Arthus-Bertrand tirées de son livre « La Terre vue du Ciel ». Les éditions Subervie ont édité un grand nombre d’ouvrages de qualité dont « Aubrac impressions » et « Paris impressions ». Aujourd’hui, il enseigne l’art de la photographie dans son pays du Vallon.

Le magazine «CARACterrres» est en vente dans tous les magasins de presse et les librairies au prix de 14,80 €. Il sera également disponible au musée Soulages, dans les capitales régionales et à Paris. On peut également le trouver sur Internet à l’adresse suivante : http://www. caracterresmagazine.fr

« CARACterres » un magazine exceptionnel qui mérite la meilleure place au cœur de votre bibliothèque. On attend le prochain numéro avec impatience.