Téléphonie mobile : les grandes manœuvres mondiales ont commencé (2)

6 octobre 2011

Google attaque pour mieux défendre Android face à Apple et Microsoft

Non content d’avoir imposé son système d’exploitation Android sur prés de 50% des smartphones à travers le monde, le 15 août dernier, à la surprise générale, Google a annoncé le rachat de Motorola Mobility, la branche téléphones et tablettes de Motorola pour la somme considérable de 12,5 milliards de dollars. Le moteur de recherche et développeur  du système d’exploitation pour mobiles et tablettes s’offre ainsi un de ses partenaires à la barbe de Microsoft, au risque de se mettre à dos les fabricants ayant qui ont largement participé au succès de son OS.

Si Google a frappé fort et vite, c’est aussi parce qu’il y avait urgence à mieux protéger son OS Android contre les attaques d’Apple. L’achat de Motorola Mobility lui a en effet permis de mettre la main sur des milliers de brevets détenus par Motorola afin de pérenniser son système d’exploitation ouvert face à la concurrence. Larry Page, le patron et fondateur de Google déclarait dés le lendemain de cette acquisition : « Notre acquisition de Motorola va permettre d’accroître la concurrence tout en renforçant le portefeuille de brevets de Google. Ce qui nous permettra de mieux protéger Android des menaces anticoncurrentielles de Microsoft, d’Apple et autres entreprises… »

Google soupçonne Microsoft et Apple de vouloir dynamiter le succès d’Android, système ouvert et gratuit, en instaurant des royalties sur certains brevets afin d’augmenter le coût de l’OS et corrélativement, des mobiles sous Android. S’agissant de Motorola, bien que les parts de marché ne dépassent pas 2.5% au plan mondial en 2011, cela lui permettra de devenir un constructeur à part entière et d’optimiser l’intégration de son propre OS afin de conforter sa place dans les smartphones mais également dans les tablettes avec Android 3.1 Honeycomb.

La prochaine version d’Android  OS 4.0, dénommée « Ice Cream Sandwich », qui aura la particularité d’être à la fois compatible avec les smartphones et les tablettes tactiles, devrait débarquer sur le marché mondial à la fin de  l’automne 2011.

Ce renforcement de Google sur le marché de la téléphonie mondiale n’est pas sans inquiéter la concurrence qui ne devrait pas manquer de réagir.

Les fabricants de smartphones utilisant l’OS Android s’interrogent

L’acquisition de Motorola Mobility par Google modifie substantiellement la donne du marché de la téléphonie mobile mondiale. D’où les interrogations de la plupart des fabricants de smartphones qui utilisent Android comme système d’exploitation. Ainsi, Samsung et LG, les deux géants de l’électronique en Corée du Sud, s’inquiètent des choix de Google qui pourrait dorénavant privilégier son propre fabricant de téléphones Motorola pour promouvoir Android, au détriment des autres clients.

Ces craintes ont d’ailleurs amené le gouvernement sud-coréen à exiger de ses deux fabricants nationaux qu’ils se rapprochent pour développer conjointement un nouveau système d’exploitation afin de présenter une alternative à Android et ne pas se trouver démunis au cas où Google stopperait la fourniture de son propre système ou imposerait des conditions économiques non viables. Selon certains spécialistes, les coréens pourraient être tentés de faire évoluer Bada, l’OS propriétaire de Samsung qui équipe les smartphones de la gamme Wave pour contrer Google et préserver leur développement. Un temps envisagé, Samsung a récemment affirmé ne pas être intéressé par l’acquisition de WebOS dont HP devrait continuer à en améliorer les fonctions pour ses fidèles clients.

Publicités

Technologie : Google impose son OS Android dans la téléphonie mobile

6 août 2010

Android est un système d’exploitation Open Source pour smartphones, PDA et terminaux mobiles conçu par Android, une startup rachetée par  Google. Afin de promouvoir ce système d’exploitation ouvert, Google a su fédérer autour de lui une trentaine de partenaires réunis au sein de l’Open Handset Alliance. Android a comme principaux concurrents : Nokia avec Symbian OS, Research In Motion (RIM) avec BlackBerry OS, Apple avec iPhone OS4, Microsoft avec Windows Mobile.

La startup Android a mis au point un système d’exploitation puissant, gratuit et pouvant s’enrichir d’applications tierces adaptées aux divers matériels conçus par les fabricants de smartphones qui ne disposent pas de leur propre OS (système d’exploitation) : Samsung, Sony-Ericsson, LG, HTC, Acer, Motorola, Garmin…. La dernière version disponible est Androïd 2.2. Cette version marque un nouveau pas technologique, tel l’affichage des pages web en mode Flash d’Adobe, et n’a strictement rien à envier à l’iPhone 4.

Outre les smartphones, le système d’exploitation Android équipe également des cadres photos, des tablettes tactiles, des netbooks, des téléviseurs et voitures…

Si le Nexus One de Google (téléphone mobile doté d’Android) n’a pas connu le succès escompté pour diverses raisons, Android par contre, se révèle être un système d’exploitation « killer » que les fabricants s’empressent d’installer sur leurs smartphones pour concurrencer l’iPhone 4. Au 2ème trimestre 2010, bien que doté de l’iOS4 de dernière génération, l’iPhone ne décolle pas de la 3ème position aux USA avec 21.70% de part de marché des smartphones alors que Android 2.2 grimpe à 34% (progression de plus de 800%), pendant que BlackBerry reste à 32.1%. Au-delà de l’optimisme affiché par Steve Jobs lors du lancement de l’iPhone 4, Google et son Android risque fort de devenir la bête noire d’Apple dans les mois prochains.

Nul doute que les déboires rencontrés par la dernière version de l’iPhone (problèmes de réception notamment), vont encourager les autres fabricants à développer des technologies encore plus fiables et performantes pour se faire une place au soleil sur le juteux marché des smartphones.

Face à la concurrence d’Android 2.2 et de l’iPhone iOS4, Nokia le n° 1 mondial des smartphones avec 38% de part de marché et RIM avec son BlackBerry, le n° 2 avec 19% du marché, vont riposter début septembre 2010 avec leurs nouveaux modèles Nokia N 8 doté du système Symbian 3 et BlackBerry équipé de l’OS 6. De son côté, Microsoft n’est pas en reste et va présenter sa nouvelle version Windows Phone 7.

La guerre mondiale que se livrent fabricants de portables et de systèmes d’exploitation sur le marché des smartphones ne fait que commencer ! Au consommateur de profiter de la baisse des prix des appareils (exception faite des iPhones toujours aussi chers), pour acquérir un smartphone de dernière génération compétitif. Au-delà de la marque du téléphone, reste à choisir le système d’exploitation le plus adapté : Symbian 3, Android 2.2, BlackBerry  OS 6, iOS 4, Windows Phone 7… Faites le bon choix !