France : Une fin de quinquennat calamiteuse pour Hollande

Au fil des mois, la présidence Hollande s’enfonce dans le discrédit sans fin. Y-a-t-il encore un pilote dans l’avion France ? La réponse est hélas sans appel : le président Hollande est aux abonnés absents et la France va à vau-l’eau comme jamais depuis bien longtemps. Jamais l’autorité de l’Etat n’avait à ce point fait défaut. Le pays n’est plus gouverné et navigue à vue, au gré des vents et des humeurs des uns et des autres.

Pour ne parler que des pays de l’Union européenne, depuis 2012 la plupart ont retrouvé une gestion publique exemplaire, avec une réduction sensible de la dette et des dépenses publiques, en profitant des taux d’intérêts très bas. A tel point qu’à fin 2016, la quasi-totalité des pays européens ont réussi à ramener leurs déficits publics à moins de 3% du PIB. Pendant ce temps, incapable de réduire ses déficits, la France de Hollande a bénéficié du report de cette échéance à 2017. Or, à l’exception de Hollande lui-même, plus personne ne croit que les engagements seront tenus. Les hypothèses les plus optimistes tablent en réalité sur un déficit de l’ordre de 3.5%, voire 4% du PIB. Ce qui fait une nouvelle fois de la France le plus mauvais élève de l’Europe.

Ne parlons pas du contexte économique en France ; il est tout simplement exécrable. L’économie stagne et tarde à se moderniser pour faire face à la mondialisation, notamment en raison des lourdeurs administratives et d’une fiscalité pénalisante. La croissance reste à son niveau plancher de l’ordre de 1.2% seulement et le chômage, depuis 2012, a connu une croissance continue alors qu’il baissait chez la plupart de nos concurrents.

Ce qui ne fait qu’affaiblir un peu plus le poids de la France sur la scène internationale. Comment peut-on être crédible lorsque ses responsables politiques s’avèrent incapables d’engager les réformes nécessaires et de porter un véritable projet pour la France et l’Europe ? Voilà le bilan catastrophique de la présidence de M. Hollande qui a fait preuve d’une incompétence inégalée.

Dans un livre oublié le 12 octobre dernier : « Un président ne devrait jamais dire cela… », M. Hollande se confie très longuement au travers de 65 entretiens à des journalistes pour évoquer son mandat. Que dire d’un président qui voulait incarner une présidence irréprochable et qui passe une bonne partie de son temps avec les journalistes plutôt qu’à gouverner le pays ?

Dans cet ouvrage, Hollande y déclare à propos de la magistrature : « Cette institution, qui est une institution de lâcheté… Parce que c’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique. La justice n’aime pas le politique… » Jamais aucun président français ne s’était permis de mettre en cause à ce point l’institution judiciaire. Des propos incroyables d’un président qui affaiblissent un peu plus la fonction présidentielle.

Ces propos qui n’ont même pas été démentis par M. Hollande, ont fait l’effet d’une bombe au cœur de l’institution judiciaire qui s’est sentie attaquée et humiliée. Les magistrats ont aussitôt réclamé des excuses publiques du président de la part de celui qui est censé être le garant de l’indépendance le la justice. Ces déclarations ont également surpris et déstabilisé les principaux membres du Parti socialiste qui n’en sont toujours pas revenus.

Dans un bref courrier adressé le 14 octobre aux représentants de la magistrature, M. Hollande déclare : « Je regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats dont je mesure, chaque jour, le courage et le dévouement dans la mission difficile qui est la leur ». Pas sûr que ce courrier suffise à calmer les représentants de la magistrature.

Après ce dernier épisode calamiteux, voilà qui annonce une fin de mandature pour le moins catastrophique pour Hollande. Avec un quinquennat pour rien, alors que nombre de dossiers et de réformes devraient être engagés, ces 6 derniers mois risquent d’être bien longs pour les français qui attendent que le pays soit enfin gouverné et que l’autorité publique soit rétablie. Après 5 ans d’incompétence, de manipulations et de mensonges, le travail de reconstruction est considérable !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :