Aveyron : Le Conseil départemental engage la déviation de Sébazac-Concourés, entre la rocade de Rodez et le Causse-Comtal /A75

Le Conseil départemental de l’Aveyron va prochainement engager un nouvel important chantier routier entre la rocade de Rodez (St Mayme) et le Causse-Comtal (D988). A cet effet, la procédure d’appel d’offre vient d’être bouclée.

Ce tronçon vise à désengorger le nord de l’agglomération de Rodez et notamment la RD988 aujourd’hui saturée, avec plus de 24 000 véhicules/jours, notamment en raison de la desserte de l’importante zone commerciale du Comtal sur les communes de Sébazac-Concourés et d’Onet-le-Château. Initialement dénommé « Barreau de Saint Mayme », il constitue le maillon manquant permettant la liaison avec la future RN88 à 2×2 voies vers Séverac d’Aveyron et l’autoroute A75.

Ce tronçon, qui doit permettre la continuité autoroutière avec la rocade de Rodez, est prioritaire pour le département. En réalité, il s’agit d’une nouvelle voie nationale dont le financement incombe normalement au seul Etat français. Compte-tenu des retards importants pris par ce dernier dans le financement de la RN88 qui constitue un axe majeur pour le département, à l’initiative de Jean-Claude Luche président du Conseil départemental, une convention a été conclue en 2011 avec le ministère des Transports, permettant au Département d’obtenir par délégation la maîtrise d’œuvre de ce nouveau tronçon routier.

Cette décision en avait alors surpris plus d’un. Aujourd’hui, on ne peut que mesurer l’importance de cette décision initiée alors par Jean-Claude Luche. Sans cet accord, ce tronçon n’avait aucune chance d’être engagé avant plusieurs années. Même si le Conseil départemental va en assurer l’intégralité du financement, il permettra de désenclaver le nord de Rodez, tout en mettant la pression sur l’Etat pour qu’il engage au plus vite la liaison autoroutière manquante entre le Causse-Comtal et l’A75, dont la déclaration d’utilité publique, rappelons-le, avait été validée en 1997. Il y a donc urgence !

Les travaux sur le tronçon de Saint-Mayme et Causse-Comtal devraient être engagés courant juin 2016 pour se terminer au plus tard en 2019. Le coût total des travaux s’établit à 25 millions d’euros, entièrement financés par le Conseil départemental. Long d’environ 7.5 km, il sera constitué de 3 voies entre Saint-Mayme et le carrefour de la RD988 entre Sébazac-Concourés et Lioujas (deux voies dans le sens montant), et d’une portion à deux voies jusqu’au Causse-Comtal où elle rejoindra l’actuelle RD988. C’est ici que se trouvera demain un important échangeur permettant de relier la future autoroute vers l’A75. A noter enfin que cette portion comportera les emprises nécessaires à son aménagement à 2×2 voies afin de permettre la continuité autoroutière entre Rodez et Sévérac.

On ne peut que déplorer le désengagement financier de l’Etat concernant cet axe majeur d’aménagement du territoire que constitue la RN88 entre Rodez et Le Puy –en-Velay, qui entraîne de nouveaux retards dans sa mise en service. Pour autant, et même si le contribuable départemental est mis à contribution, les aveyronnais ne peuvent que se féliciter des choix du Conseil départemental de prendre à bras le corps le dossier du désenclavement du département.

Ce n’est qu’à ce prix que les entreprises régionales pourront continuer à se développer et croître sereinement. Le Conseil départemental ne s’y est pas trompé et entend faire de la poursuite du désenclavement, sa priorité. Preuve de son engagement volontariste, les investissements dans le secteur routier devrait atteindre 40 millions d’euros cette année et 400 millions d’euros dans les dix ans à venir.

Un sacré défi financier à relever par le Conseil départemental dans les circonstances actuelles où l’Etat ne cesse de se désengager et réduire ses dotations aux collectivités, tout en leur imposant des charges nouvelles. Pour le département de l’Aveyron, trop longtemps abandonné par l’Etat et laissé à l’écart des grands axes de communication, c’est le seul moyen de rattraper son retard en matière d’infrastructures de communication et par là-même, de préparer son avenir.

Avec la déviation d’Espalion actuellement en cours sur la RD920, ces travaux sur la RD988 vont considérablement fluidifier le trafic routier entre Rodez et Espalion, en sécurisant un axe routier au passé très accidentogène, tout en assurant une bien meilleure desserte pour l’ensemble des habitants du nord Aveyron qui n’auront jamais été aussi prés de Rodez.

Le plus difficile est encore à venir : faire en sorte que le contrat de plan Etat-Région 2015-2020 qui ne comporte rien pour la partie de la RN88 entre le Causse-Comtal et l’A75, soit infléchi et permette d’engager le début des travaux autoroutiers. Le plus grand défi que doivent aujourd’hui surmonter les élus aveyronnais.

Plus d’infos : Le barreau de Saint Mayme entre la rocade de Rodez (RN88) et le Causse Comtal (RD988)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :