France : En dépit de leurs engagements, Hollande et son gouvernement assassinent les langues régionales

COMUNICAT DE L’IEO (Institut d’Estudis Occitans)

Tolosa, lo 20 de genier de 2016

ASSASSINAR SEI LENGAS, ANSIN VÒU LA FRANÇA ?

L’IEO (Institut D’Estudis Occitans) denóncia aut e fòrt que l’Assemblada Nacionala ague fach rebuta a la proposicion de lèi de Paul Molac, relativa a l’Ensenhament immersiu dei lengas regionalas e a sa promocion dins l’espaci public e audiovisuau.

Per memòria, aquesta denegada vèn après: la promessa vana dau candidat Hollande sus la ratificacion de la Carta europenca dei Lengas Regionalas ò Minoritàrias (ambé lo debat mancat a l’Assemblada Nacionala), lo rapòrt Filippetti de julhet 2013 e sei 42 prepausicions passadas per malhas, tornat mai en octòbre de 2015 l’engatjament dau president de la Republica per la Carta, rebutat per la drecha senatoriala e que dire de l’ensenhament dei lengas regionalas assecat…

Convendretz que i a de qué se pausar la question.

Sorda que mai se pòt pas a la demanda populària, la França, es que vòu pas finalament assassinar sei lengas regionalas per de bòn ?

A la veritat, aquesta decision fa chifrar, notadament per son escart d’ambé la demanda sociala, e discredita lo foncionament democratic.

D’escondons, vesèm s’organizar l’eliminacion metodica de nòstrei lengas de l’espaci public republican.

Amb aqueste refús, la França demòra un còp de mai dins lo rodolet dei país reborsiers que donan ges d’estatut a sei lengas. Lo pluralisme linguïstic, pasmens, es una aisina de coësion indispensabla per la Nacion e un element de sa credibilitat internacionala.

Acceptar la postura dau Govèrn actuau de la França que mespresa de lengas que parlan sei ciutadans a milierats se pòt pas mai !

L’IEO demanda per aquò au Govèrn d’iniciativas nòvas que laissan oblidar lei còps que s’es mancat.

Coma lo digueriam encara en octòbre 2015, a Montpelhier, volèm una lèi !

Volèm una lèi que done un estatut vertadier ai lengas regionalas e garantisse sei locutors de tota exclusion e discriminacion.

Lo president de l’IEO

 

COMMUNIQUÉ DE L’IEO (Institut d’Etudes Occitanes)

LA FRANCE VEUT ELLE ASSASSINER SES LANGUES RÉGIONALES ?

L’IEO (Institut D’Estudis Occitans) dénonce fermement le rejet (ce jeudi 14 janvier) par l’Assemblée Nationale de la proposition de loi de Paul Molac, relative à l’enseignement immersif des langues régionales et à leur promotion dans l’espace public et audiovisuel.

Ce rejet intervient pour mémoire après : la promesse non tenue du candidat Hollande sur la ratification de la Charte européenne des Langues Régionales ou minoritaires (et le débat sans suite qui a eu lieu sur le même sujet à l’Assemblée Nationale), le rapport Filippetti (juillet 2013) et ses 42 propositions passés aux oubliettes, le nouvel engagement du président de la République sur la même Charte et son rejet par la droite sénatoriale en octobre 2015, la raréfaction volontaire des possibilités de suivre une filière en langue régionale dans l’enseignement…

Vous conviendrez qu’il y a de quoi se poser la question.

Aussi sourde à la demande populaire, la France veut elle assassiner définitivement ses langues régionales ?

En effet, cette décision interroge entre autre par son décalage avec la demande sociale, et discrédite le fonctionnement démocratique.

On assiste de fait à une élimination latente et méthodique de nos langues de l’espace public républicain.

Par ce dernier rejet, la France reste une fois de plus un des derniers pays à ne prévoir aucun statut pour ses langues régionales, le pluralisme linguistique est un outil de cohésion indispensable de la Nation et un élément de sa crédibilité internationale.

Ce mépris à répétition du gouvernement actuel pour quelques 6 millions de locuteurs d’une langue historique de France n’est plus admissible.

L’IEO demande donc au Gouvernement de nouvelles initiatives propres à pallier ces échecs successifs.

Ainsi que nous l’avons revendiqué en octobre 2015, à Montpellier, nous voulons une loi !

Nous voulons une loi qui donne un véritable statut juridique aux langues régionales et garantisse ainsi leurs locuteurs de toute exclusion et discrimination.

Lo président de l’IEO

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :