Espace : Grâce à Rosetta, l’Europe permet à l’humanité de faire un pas de géant dans le domaine de l’exploration spatiale

Rosetta est une mission de l’ESA (European Space Agency). C’est la 1ere mission dans l’histoire à se mettre en orbite autour d’une comète, à l’escorter autour du Soleil puis à déployer un atterrisseur à sa surface.

Selon les données du CNES (Centre national d’études spatiales), le 13 octobre 2014 à 0h00, la sonde Rosetta se situait à 477,1 millions de km de la Terre et à 477,3 millions de km du Soleil. Le délai de communication avec Rosetta est de l’ordre de 1 591 s ; il faut donc 26 min 31 s aux données émises par Rosetta pour atteindre la Terre.

La distance minimale entre la comète et le Soleil, le périhélie, se produira le 13 août 2015 à 185,9 millions de km et Rosetta devrait toujours être en orbite autour du noyau pour observer l’évolution de son activité. La distance entre la Terre et 67 P – Churyumov-Gerasimenko va augmenter jusqu’au 21 décembre prochain (527 millions de km), puis elle commencera à diminuer. Au périhélie, notre planète sera à 270 millions de km du noyau et le délai de communication sera d’une quinzaine de minutes.

L’objectif principal de la mission est de recueillir des données sur la composition du noyau de la comète 67 P – Churyumov-Gerasimenko et son comportement à l’approche du Soleil, en vue d’améliorer notre connaissance du processus de formation système solaire dont les comètes constituent des éléments clefs pour la compréhension de son évolution.

La mission Rosetta est pilotée par l’ESA depuis son centre de contrôle de Darmstad en Allemagne (European space operation centre), en collaboration avec le CNES à Toulouse. Le programme Rosetta demeure un projet phare pour l’ESA qui a investi plus d’un milliard d’euros dans cette mission.

La sonde Rosetta avait été lancée le 2 mars 2004 par le lanceur Ariane 5. Dans un souci d’économie, elle a passé une grande partie de son temps en mode hibernation pour se réveiller de sa longue léthargie électronique le 20 janvier 2014, à l’approche du système solaire et de son objectif. Après 10 ans de voyage et plus de 6,5 milliards de km dans le système solaire, la sonde européenne Rosetta a entamé le 6 août sa phase de mise en orbite autour du noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko et réalisé de nombreux clichés.

Le 12 novembre 2014, le vaisseau-mère Rosetta a largué son petit robot scientifique Philae sur 67P – Churyumov-Gerasimenko. Après plusieurs rebonds à la surface de la comète, Philae s’est finalement stabilisé contre une paroi et les caméras ont pu réaliser des images de l’environnement de l’atterrisseur. Moins de 24 h après l’atterrissage du robot Philae sur la comète, le check up de Philae s’est poursuivi toute la nuit et les 1eres données collectées par les instruments à la surface ont été transmises au CNES à Toulouse pour exploitation.

Deux jours plus tard, le robot Philae est entré en hibernation du fait de l’absence d’énergie solaire dans sa position actuelle, non sans avoir préalablement mené à bien sa mission avec notamment la transmission des données relatives au forage réalisé à proximité. Des données très attendues par la communauté scientifiques. « On a tout reçu« , s’est félicité Jean-Pierre Bibring, responsable scientifique de l’atterrisseur au CNES. « Tout s’est déroulé exactement comme prévu. On a même pu faire la rotation pour optimiser la réception de lumière sur les panneaux solaires« .

L’hibernation de Philae ne marque pas la fin de sa vie, loin de là. En se rapprochant du soleil, la comète va être de plus en plus exposée à la lumière de l’étoile, ce qui devrait permettre, d’ici à quelques mois, de remettre en marche la sonde pour poursuivre les travaux. « Je suis convaincu qu’on est capables de maintenir Philae en survie jusqu’à ce que ses panneaux solaires puissent se recharger suffisamment en se rapprochant du soleil« , a confié M. Bibring.

En attendant, les chercheurs ne cachent pas leur enthousiasme à l’examen des premiers résultats transmis. Ils assurent que 80 % des expériences inscrites au programme ont pu être menées à bien, et que les données recueillies pourraient radicalement changer notre connaissance de l’espace. « Rien ne ressemble à ce que l’on avait prévu« , s’est félicité Jean-Pierre Bibring. « On s’aperçoit que c’est de plus en plus différent de ce que l’on imaginait, c’est fantastique ! ».

La NASA n’a pas manqué de féliciter l’ESA, son équivalent européen, pour la réussite de cette importante mission, probablement la plus importante après les explorations lunaires, il y a plus de 40 ans. Voilà encore un domaine où l’Europe avance à pas de géants : un exemple à suivre.

La réussite de la mission Rosetta coïncide avec la sortie sur les écrans français du film américain « Interstellar », réalisé par le britannique Christopher Nolan. Probablement l’un des meilleurs films de science-fiction jamais réalisé, à l’image de ce que fût en son temps, c’était en 1968, le célèbre « 2001, l’Odyssée de l’Espace » réalisé par Stanley Kubriek, à l’époque des missions lunaires de la NASA. D’ailleurs, « Interstellar » devait initialement être produit par célèbre Ridley Scott.

Le film « Interstellar » raconte la mission d’un groupe d’explorateurs partis dans l’univers durant des décennies à la recherche de planètes susceptibles d’accueillir les réfugiés de Terre. Pour cela, ils utilisent une faille dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et pouvoir parcourir des distances astronomiques dans un voyage interstellaire où les explorateurs sont mis en hibernation durant leur long voyage.

Comme quoi, la fiction peut parfois s’approcher de la réalité.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :