Catalogne : Plus de 80% des personnes qui ont pris part au vote ont dit « oui à l’indépendance »

Depuis la suspension du référendum prévu par le gouvernement catalan par le tribunal Constitutionnel espagnol voici quelques semaines à la demande du chef de gouvernement espagnol Mariano Rajoy , la tension n’a cessé de monter d’un cran entre les protagonistes.

Les Catalans se sont rendus massivement aux urnes pour dire « oui » à l’indépendance : « A Catalunya ara »

Le bras de fer s’est poursuivi dimanche 9 novembre 2014 avec l’organisation d’un vote se substitution, en lieu et place du référendum prévu par Artur Mas, le président de la Generalitat de Catalunya. Après deux ans d’attente et de rebondissements, les catalans ont finalement pu déposer leurs bulletins l’urne. Répondant à l’appel du gouvernement catalan et des représentants de citoyens favorables à ce vote, 2.305millions d’électeurs résidents en Catalogne ont répondu hier aux deux questions sur leur futur : Voulez-vous que la Catalogne soit un état ?  Si oui ; voulez-vous que cet état soit indépendant ?

Le caractère symbolique de ce vote n’a pas freiné les catalans ; bien au contraire, il semble que la décision de Madrid de s’opposer au référendum ait largement motivé les partisans de l’indépendance.

Même si le résultat ne peut être considéré comme réellement représentatif puisque organisés directement par des comités de citoyens et non des agents publics, il n’en représente pas moins l’opinion d’une part importante de catalans, même si les votants ont été majoritairement ceux qui sont favorables à l’indépendance. Selon les résultats de la consultation du 9 novembre, prés de 81 % des votants se sont prononcés pour l’indépendance : « A Catalunya ara »

Artur Mas en ordre de bataille pour l’après consulta : « És el moment de l’alta política, no dels tribunals

Pour Artur Mas, le président de la Generalitat de Catalunya, ce scrutin a été un véritable « succès ». Conscient du poids médiatique et politique de ce scrutin non reconnu par les autorités espagnoles, il s’est rapidement exprimé dans la soirée de dimanche en plusieurs langues face aux médias venus du monde entier : « …Nous avons de nouveau démontré clairement que nous voulons nous autogouverner. Nous avons fait un pas de géant dans notre légitime aspiration à vouloir décider de notre futur politique… ».

Le président de la Généralitat de Catalunya a réaffirmé son entière responsabilité légale dans l’organisation de ce scrutin. L’essentiel pour Artur Mas était, au travers de ce vote, était de démontrer que la Catalogne « aura mérité le droit d’organiser un vrai référendum » et surtout de faire pression sur Madrid qui refuse toute forme d’indépendance de la Catalogne, la province la plus riche d’Espagne avec le Pays-Basque qui revendique également son indépendance.

Les négociations avec Madrid vont se poursuivre de plus belle avec une Catalogne renforcée dans sa volonté d’indépendance. Mais il reste encore un long chemin à parcourir avant de faire plier Madrid qui ne semble pas prête à céder au vu des enjeux.

Nombres d’autres régions d’Europe aspirent à une grande autonomie, voire à l’indépendante

Si la Catalogne reste l’une des régions d’Europe qui revendique haut et fort son souhait d’être indépendante, de nombreuses autres régions bataillent dans ce sens, même si c’est parfois avec une moindre mobilisation.

Voici quelques semaines, il y avait eu le référendum des Ecossais qui aspirent eux aussi à l’indépendance. Malgré la forte pression du gouvernement du Royaume-Uni, prés de 48% des Ecossais s’étaient prononcés pour l’indépendance. Jamais une grande région d’Europe n’a été aussi prés de l’indépendance. Ce n’est probablement qu’une question de temps.

Outre ces importantes régions, on peut la Flandre en Belgique ; le Pays-Basque en Espagne et bien sûr nombre de régions françaises parmi lesquelles : l’Alsace, la Bretagne, le Pays-Basque, la Corse et bien sûr l’Occitanie, la plus grande région française dont Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. A défaut pour l’Etat français d’avoir accordé une certaine autonomie à ces régions à fort caractère et ignoré, pour ne pas dire méprisé les spécificités culturelles régionales, le jacobinisme centralisateur des gouvernements français est en train de provoquer un véritable mouvement de fond qui va voir les revendications de ces régions s’affirmer au fil des ans. Pas sûr que la constitution française, aussi solide soit-elle, suffise à interdire toute évolution en ce sens à moyen terme.

Vers la fin des Etat-nation d’Europe ?

Avec l’Union européenne et le nécessaire développement fédéralisme qui paraît être le seul moyen de sortir l’Europe de l’impasse actuelle, n’en déplaise à certains nationalistes nostalgiques, les Etats nations sont condamnés à perdre de l’influence au profit des régions dont nombre d’entre-elles chevauchent d’ailleurs plusieurs pays. Cette évolution est inéluctable et salvatrice pour l’Europe car les spécificités régionales qui sont une réelle richesse.

Demain pourrait ainsi voir apparaître la grande nation occitano-catalane qui partage la même histoire et une langue sœur. N’oublions pas qu’à la fin du Moyen-âge, cette région était l’une des plus riches et des plus avancées au plan économique, politique et culturel de toute l’Europe.

La probable fusion prochaine, sous l’impulsion de l’Etat français, des régions de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon, le cœur des régions occitanes de France, ne pourra que contribuer à favoriser le développement d’une grande région du Languedoc homogène et cohérente et à renforcer son identité occitane. Ce qui, à terme, conduira à un rapprochement avec les catalans dont nous partageons beaucoup de valeurs et une longue histoire commune.

C’est la raison pour laquelle le combat de la Catalogne pour l’indépendance est suivi avec beaucoup d’intérêt dans de nombreuses régions d’Europe.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :