Midi-Pyrénées / Languedoc-Roussillon : Rapprochement en vue entre les journaux « Midi-Libre » et « La Dépêche du Midi » ?

En France comme ailleurs, les restructurations vont bon train dans la presse papier. Elles pourraient conduire à une nouvelle concentration dans la presse quotidienne régionale du quart sud-ouest de la France où chacune des trois régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon disposaient jusque-là de groupes de presse indépendants. Pas sûr que ces influences issues de l’après-guerre perdurent, notamment en Languedoc-Roussillon.

Les Journaux du Midi (Midi-Libre, l’Indépendant et Centre-Presse) présents en Languedoc-Roussillon et Aveyron avaient rejoint le groupe Sud-Ouest, voici quelques années, après avoir quitté le giron du groupe Le Monde. La restructuration du groupe les Journaux du Midi a permis un retour à l’équilibre financier. Mais à son tour, le groupe Sud-Ouest sort de sa propre restructuration et serait aujourd’hui à la recherche de partenaires pour financer son développement.

C’est dans ce contexte que La Dépêche du Midi, dirigée par Jean-Michel Baylet, a annoncé voici quelques jours être entrée en négociation exclusive avec le groupe Sud-Ouest pour prendre le contrôle majoritaire des Journaux du Midi.

Si elle devait se faire, l’opération donnerait naissance à un nouveau géant de la presse quotidienne régionale dans le grand sud. Au dire des spécialistes, de nombreuses synergies pourraient être mises en œuvre entre les deux groupes La Dépêche du Midi et Les Journaux du Midi dans un contexte de crise de la presse écrite. Le schéma envisagé prévoit que le groupe Sud-Ouest conserverait une minorité de blocage de 33.4%. Dans cette opération, la Dépêche du Midi qui souhaite détenir au moins 51% du capital, aurait pour partenaires le groupe La Montagne Centre France et divers investisseurs locaux.

Les négociations devraient durer jusqu’à la fin de l’année, sachant que Jean-Michel Baylet ne serait prêt à investir pour sa part que 15 millions d’euros pour 50% du capital alors que le groupe Sud-Ouest avait acquis l’ensemble des Journaux du Midi pour prés de 90 millions d’euros en 2007. Un sacrée décôte qui traduit les difficultés actuelles de la presse papier, qu’elle soit nationale ou régionale.

Quelles conséquences pour les lecteurs de la région qui verraient alors l’intégralité de la presse écrite de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon tomber dans l’escarcelle d’un seul et unique groupe de presse, qui plus est, politiquement classé à gauche alors que les Journaux du Midi se voulaient plus indépendants. Qu’en sera-t-il en Aveyron où subsistent encore trois quotidiens (Midi-Libre, Centre-Presse et la Dépêche du Midi) qui feraient demain partie du même groupe de presse ? Pas sûr que la diversité et l’indépendance de la presse y gagnent. Quoi que….

Cette opération de rapprochement de la presse quotidienne régionale en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon donnerait à coup sûr naissance à un groupe de presse disposant du monopole de l’information écrite sur l’ensemble de la future région allant de Toulouse à Montpellier. Un moyen de favoriser l’unité et le développement de cette future région du sud de la France qu’est le grand Languedoc ?

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :