Rodez : l’arnaque du taux d’imposition de la taxe d’habitation

Le maire socialiste de Rodez qui a déjà augmenté la taxe d’habitation entre 2009 et 2013, s’apprête à récidiver dés 2014…

Les promesses électorales n’engagent que ceux qui les croient dit l’adage. Encore faut-il qu’elles soient crédibles, condition qui ne semble pas limiter le maire sortant lorsqu’il s’engage à diminuer le « taux » de taxe d’habitation de 10% ! La situation financière dans laquelle il laisse la commune à l’issue d’un premier mandat rend la chose totalement impossible. Il en a d’ailleurs administré  la preuve lui-même en faisant voter un budget pour 2014 qui exclut toutes dépenses d’investissement, non par choix, mais par nécessité. Les caisses sont vides.

Il est évident que dans ces conditions il est absurde de prétendre diminuer la principale recette de la commune de 10% alors que dans le même l’Etat annonce un resserrement drastique de ses propre dotations aux collectivités locale. Alors, mensonge ou manipulation? Où est la faille ?

Pour une fois, le candidat Teyssèdre ne ment pas. Il compte simplement rééditer l’incroyable arnaque de son  dernier mandat : diminuer le taux d’imposition tout en augmentant la cotisation de taxe d’habitation. La manipulation maintes fois dénoncée ne semblant pas avoir décillé les contribuables, il n’y a en effet aucune raison de ne pas recommencer.

Rappelons qu’en diminuant dès 2009 l’abattement général à la base appliqué aux bases d’imposition de la taxe d’habitation (délibération du Conseil municipal de Rodez 29/09/2008), il augmenté vos impôts de +5% pour la même année. Raison pour laquelle il a pu se permettre de diminuer progressivement le « taux » d’imposition de 1% par an pendant cinq ans.

Or ce fameux « abattement général à la base » n’a pas été complètement supprimé, il reste…devinez combien?  10% ! Vous avez compris ? C’est exactement la promesse du candidat Teyssèdre.  Voilà les contribuables avertis. Si la taxe d’habitation a augmenté en moyenne de 15% de 2008 à 2013, malgré une baisse des taux de 5%, les mêmes causes entrainant les mêmes effets, c’est en réalité une hausse de 15 à 20% qu’il faut redouter dés 2014 si le maire sortant devait réaliser un deuxième mandat.

Rappelons que cette augmentation de cotisation depuis 2009 est exclusivement imputable à la commune de Rodez qui a voté la réduction de l’abattement général à la base de 5% à partir de 2009. Contrairement à ce que tente de faire croire le maire de Rodez, elle ne doit rien à la revalorisation annuelle des valeurs locatives (0.9% pour 2014) résultant de l’adoption de la loi de finances par le Parlement. Voilà la stricte réalité que M. Teyssèdre ne veut pas assumer !

A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :