Grand Rodez : Orange déploie la 4G

Quelques mois après Bouygues-Télécom, Orange vient de déployer la 4G sur l’agglomération du Grand-Rodez. Le service est opérationnel depuis la fin de l’année 2013. Voilà qui permet à Rodez de pouvoir profiter du très haut débit mobile, au même titre que la plupart des principales villes du pays couvertes par la 4G.

Pour ce qui est des autres opérateurs, SFR devrait suivre dans les prochains mois. S’agissant de Free Mobile, l’opérateur se concentre dans la couverture de son propre réseau en 3G qui ne concerne actuellement que Rodez et quelques autres villes du département, réservant sa modeste couverture 4G aux grandes zones urbaines.

Pour le reste du département, situé en zone non dense, la couverture 4G devra probablement attendre de longues années, plus vraisemblablement bien au-delà de 2015. Rappelons que les obligations liées aux licences 4G délivrées aux opérateurs mobiles fixent un objectif de déploiement à 75% du territoire métropolitain en 2023 et 99.6% du territoire à 2027. A ce jour, à l’exception de Free Mobile en retrait, les opérateurs sont très en avance sur le calendrier de déploiement fixé.

Ainsi à fin 2013, Bouygues-Télécom dispose du réseau 4G le plus étendu avec prés de 65% du territoire couvert, soit environ 5 500 antennes. Ce rapide développement s’explique par la faculté que lui a accordée l’Arcep de convertir ses antennes 2G de 1800 Mhz inutilisées, en antennes 4G. Ce qui explique l’avance prise par rapport aux autres opérateurs. Pour ce qui est de la qualité de réception et de couverture, c’est un autre débat.

De son côté, Orange a mis les bouchées doubles en fin d’année 2013 avec prés de 4 500 antennes actives selon l’opérateur. SFR et Free Mobile seraient en retrait avec environ 2 000 antennes en service pour le premier et 1 200 pour le second.

Contrairement aux autres opérateurs, SFR dispose d’antennes sur la fréquence 800 MHz qui émettent plus loin que les autres, permettant d’avoir une meilleure couverture avec beaucoup moins d’antennes installées. Au final, si la couverture 4 G de Bouygues-Télécom est plus importante, de l’ordre de 65% du territoire à fin 2013 pour environ 1 400 villes, celle d’Orange et SFR seraient très proches, aux environs de 50% du territoire, soit prés de 1 200 villes couvertes.

Compte-tenu de la concurrence qui fait rage entre les opérateurs mobiles français, notamment suite à la décision prise en décembre 2013 par Free Mobile de casser le prix de ses forfaits 4G en les proposant au même prix que la 3G, les opérateurs traditionnels ont accéléré leur déploiement 4G qui devrait approcher les 75% du territoire en fin d’année 2014. Côté tarifs, les forfaits 4G devraient rester identiques à ceux de la 3G, notamment pour les opérateurs low-cost tels Sosh, Red de SFR ou B&You

La 4G permet notamment l’accés à internet à très haut débit en mobilité. Les débits maximum de la 4G varient généralement de 100 à 120 Mbits. En réalité, les débits réels disponibles sont sensiblement inférieurs de l’ordre de 40 à 60 Mbits, ce qui est déjà 4 à 5 fois plus important que ce que propose la généralité des connexions ADSL qui peinent habituellement à atteindre les 10 Mbits.

Pour les zones non denses, non encore couvertes à la 4G et en attendant la mutualisation des réseaux (cf négociation SFR/Bouygues-Télécom), il reste la bonne vielle 3G et ses évolutions récentes qui offrent un bon compromis permettant l’utilisation, dans de bonnes conditions, de la plupart des applications disponibles. En effet, la dernière génération 3G, dénommée DC- HSPA+ ou Dual Carrier, permet un débit maximum très honorable variant de 20 Mbits à 42 Mbits.

La couverture du département de l’Aveyron en 3 G+ (DC-HSPA+) par les réseaux Orange, Bouygues-Télécom et SFR est de l’ordre de 60% de la population avec un réseau concentré sur les principales zones urbaines (Grand Rodez, Millau, Villefranche-de-Rouergue, Capdenac-Gare, Decazeville-Aubin, Saint Affrique et Espalion). La couverture par Free est en cours sur ces zones.  La technologie DC-H+ paraît ainsi un bon compromis en attendant l’arrivée de la 4G dans les zones rurales probablement vers 2018, puis la 5G à partir de 2021 qui devrait d’abord se concentrer sur les zones denses.

Comme toujours, pour bénéficier de la couverture DC-HSPA+ et 4G encore faut-il être équipé d’un smartphone compatible de dernière génération (moins d’un an en général). Quant au débit réel, que ce soit en 3G+ ou 4G, c’est un autre débat car il y a à priori de gros écarts entre les opérateurs sur une même région. A chacun de bien s’informer et de faire le bon choix !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :