Tarn-Aveyron : la mise à 2 x 2 voies de la RN88 avance sur la section comprise entre le nord de Carmaux et le sud de Rodez (1)

La mise à 2 x 2 voies de la célèbre RN88 avance et personne ne s’en plaindra, en Aveyron comme ailleurs.

C’est à l’initiative du gouvernement de François Fillon, en 2009, que l’Etat avait donné son feu vert à la poursuite de l’aménagement de la RN88 aux normes autoroutières entre la Croix de Mille (Carmaux) et Les Molinières (Calmont), aux portes de Rodez, sous réserve que les collectivités territoriales (région et départements) participent à hauteur de 46% à son financement.

Les travaux du 1er tronçon long de 21 km, entre La Croix de Mille (Tarn)  / La Mothe (Aveyron), avaient débuté fin 2010.

Depuis quelques jours, pour le plus grand plaisir des automobilistes reliant Albi et Rodez, la première section autoroutière longue de 7,5 km entre La Croix de Mille et Tanus (Viaduc du Viaur), comportant pas moins de 11 ouvrages d’art, a été ouverte à la circulation. Cette section a coûté 50 millions d’euros : 54 % à la charge de l’État, 23 % pour le conseil régional Midi-Pyrénées et autant pour le conseil général du Tarn.

A fin octobre, à l’exception de quelques travaux restant à réaliser sur la rocade d’Albi, la RN88 à 2 fois 2 voies est ainsi totalement aménagée entre Toulouse et le viaduc du Viaur, aux portes de l’Aveyron. Une bonne nouvelle pour les tarnais et les aveyronnais.

La seconde section en travaux, située entre le viaduc du Viaur et La Mothe, longue de 14 km, a pris pas mal de retard, notamment pour des raisons financières imputables à l’Etat. L’ensemble des ouvrages d’art et notamment les échangeurs de la Baraque de St Jean et de Naucelle sont aujourd’hui achevés. La mise en service de ce futur tronçon devrait pouvoir intervenir fin 2014. Elle permettra alors la continuité autoroutière jusqu’au sud de Baraqueville, à 20 km de Rodez.

Restera à réaliser l’aménagement à 2 x 2 voies de la RN88 entre La Mothe et Les Molinières (Calmont), aux portes de Rodez.

Les travaux de ce dernier tronçon de la RN88 au sud de Rodez, long de 14,3 km comprenant le contournement de Baraqueville pour l’ouest, devraient être engagés en fin d’année 2013. Initialement prévus pour se terminer en 2015, ils devraient vraisemblablement s’achever au mieux en 2016, si les financements de l’Etat sont au rendez-vous.

Sur un plan financier, le coût de l’ensemble du tronçon aveyronnais du Viaduc du Viaur aux Molinières, d’une longueur de 28.5 km s’établit à 225 millions d’euros, dont 122 millions à la charge de l’Etat, 53 millions à charge du conseil régional Midi-Pyrénées et 50 millions à la charge du conseil général de l’Aveyron.

A fin 2016, le Grand Rodez devrait être enfin relié à Toulouse, la capitale régionale, via une autoroute. Pour autant, le chantier de la RN 88 à 2 x 2 voies ne sera pas achevé, loin s’en faut. Reste en effet à aménager le contournement de Rodez et la liaison avec l’A75/Séverac-le-Château.  Un chantier majeur où les élus socialistes ruthénois ont pourtant été cruellement absents durant 5 ans.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :