High-tech : Microsoft rachète la division téléphonie mobile de Nokia pour se lancer dans les smartphones

Alliés depuis bientôt trois ans dans le cadre d’un partenariat dans la téléphonie mobile, Microsoft rachète à la barbe des chinois Huawei et Lenovo, le seul constructeur européen de téléphones mobiles qui reste : Nokia. Cette opération stratégique à 5,44 milliards d’euros est intervenue plus rapidement que prévu, juste quelques temps après l’annonce du prochain départ du patron de Microsoft Steve Ballmer et de la réorganisation complète du groupe. Stephen Elop, ancien de Microsoft et actuel patron de Nokia, devrait rejoindre la direction du leader mondial du logiciel, probablement pour en prendre prochainement la direction.

Microsoft s’offre ainsi à bon prix les téléphones et les capacités de production de Nokia pour seulement 35% du chiffre d’affaires de l’activité en 2012 (15,7 milliards d’euros). Les analystes sont divisés sur cette opération au vu des maigres résultats de 3 dernières années de collaboration. Mais n’oublions pas que si Nokia n’a qu’une faible part de marché dans les smartphones, la firme finlandaise est encore le numéro deux mondial des téléphones mobiles grâce aux pays émergents (14% de part de marché, derrière Samsung, 26%), même s’il s’agit d’une activité en déclin et peu profitable…

Cette acquisition au demeurant peu couteuse pour Microsoft, dont les réserves de cash approchent les 80 milliards de dollars, est hautement stratégique pour les deux sociétés qui vont devoir s’imposer rapidement sur le marché très concurrentiel de la téléphonie mobile mondiale face à Samsung et Apple, notamment sur le marché des smartphones où Nokia représente un peu moins de 4% du marché mondial. Pour cela, Microsoft devra imposer son OS WindowsPhone 8 qui semble être bien accueilli par le marché tandis que Nokia devra rapidement démontrer qu’il est aujourd’hui en mesure de s’imposer dans les smartphones haut de gamme, dont le dernier modèle Lumia 925 semble enfin décoller.

Un sacré défi pour le futur dirigeant de Microsoft qui devra faire travailler ensemble les deux équipes pour parvenir à une intégration totale. Après plusieurs échecs, l’objectif pour Microsoft est de faire en sorte qu’il puisse imposer au plus vite, via Nokia, son OS WindowsPhone pour acquérir une position importante du marché des smartphones au plan mondial.

En 2013, les smartphones Nokia équipés de l’OS WindowPhone 8 représentent une part de marché de 82% à eux seuls alors que selon IDC alors que la part de marché globale des smartphones  équipés de l’OS WindowsPhone représente un peu moins de 4% des OS mobiles au 2ème trimestre 2013. Pour autant, la vente des smartphones Nokia Lumia serait en nette augmentation en 2013 et pourrait approcher les 10 millions d’appareils par trimestre dés la fin 2013. Une marge de progression importante qui n’est qu’un début si le tandem Microsoft-Nokia veut atteindre une part significative du gâteau mondial des smartphones, sachant que les ventes du leader mondial, Samsung dépassent les 50 millions d’exemplaires par trimestre.

Steve Ballmer a expliqué que l’objectif est « d’accélérer sa part de marché et ses profits dans les téléphones », sachant que pour atteindre le point mort, il faudra porter les ventes de smartphones Nokia à un minimum de 40 à 50 millions d’unités par an.

Pour nombre de spécialistes, le pari de Microsoft est cependant risqué car relancer une marque de produits high-tech en déclin n’est pas chose facile, surtout pour s’imposer dans le haut de gamme. Par ailleurs, le hardware est loin d’être aussi profitable que l’industrie du logiciel. De fait, dans un premier temps, Nokia plombera inévitablement les comptes de Microsoft. Aujourd’hui, seuls Apple et Samung sont parvenus à s’imposer ; mais resteront-ils longtemps les leaders ?

En rachetant Nokia, Microsoft a choisi de copier le modèle intégré d’Apple et Google, qui fabriquent tous les deux des smartphones. Microsoft va ainsi se retrouver avec ses propres usines de fabrication qu’il va devoir rentabiliser au plus vite. A cet effet, pas moins de 18.300 des 32.000 salariés de Nokia vont rejoindre Microsoft.

Gageons cependant que Microsoft va mettre le paquet (il dispose de prés de 80 milliards de trésorerie) pour relancer Nokia dans la bataille des smartphones mais aussi son OS WindowsPhone qui a aujourd’hui atteint sa maturité. Même si Apple donne déjà quelques signes de faiblesse et voit ses parts de marché s’effriter légèrement, la bataille va être rude pour s’imposer comme le 3ème fabricant mondial de smartphones. Car les fabricants qui détiennent aujourd’hui entre 3.5% et 5% du marché sont nombreux et entendent également se faire une place au soleil à commencer par Sony, LG, HTC, Motorola, Huawei, Lenovo et quelques autres.

Le renouveau de Nokia est attendu par de nombreux opérateurs téléphoniques mais aussi des consommateurs qui attendent des produits alternatifs à ceux proposés par les deux leaders actuels que sont Samsung et Apple. Le pari de Microsoft et de Nokia est audacieux mais a toute les chances de réussir. Verdict d’ici un an.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :