France : dans une conférence de presse figée et sans consistance, Hollande persiste à entretenir le flou

La deuxième conférence de presse de François Hollande du 16 mai dernier a trainé en longueur et n’a finalement accouché d’aucune annonce concrète, ni engagement précis sur la mise en œuvre des réformes structurelles exigées par la Commission européenne. Une conférence de presse fleuve qui n’était pas sans rappeler les discours interminables et sans consistance d’un certain Fidel Castro !

Au travers de cette conférence d’un autre âge, on a eu l’impression de retrouver le François Hollande tel qu’il était alors qu’il dirigeait encore le Parti socialiste. Un long monologue pour disserter sur les défis vrais ou faux à relever, beaucoup d’autosatisfaction et l’utilisation du « je » à tout propos comme pour tenter de dissiper l’impression de cacophonie et d’absence de véritable autorité à la tête de l’Etat. Pas sûr qu’il ait réellement réussi à convaincre qu’il était déterminé à endosser les habits de président de la République, c’est-à-dire à décider et mener à termes les réformes qui s’imposent au pays.

L’observateur indépendant ne peut que regretter le manque de détermination du chef de l’Etat, l’absence de véritables décisions et de calendrier concernant les réformes et plus généralement le défaut de toute perspective et de cap pour les années à venir. A cela, il faut ajouter le fait qu’il ne s’est pas réellement engagé à limiter les augmentations d’impôts pour les années à venir, alors qu’il est établi que les salaires et les pensions vont baisser et même que certaines prestations sociales et de santé publique pourraient être revues à la baisse. Dans ce contexte, difficile pour les français de retrouver le moral et d’envisager sereinement l’avenir.

Du côté des entreprises qui sont le moteur de l’économie, si quelques gestes ont été fait pour rassurer et effacer les erreurs des deniers mois, rien n’est acquis d’autant qu’il subsiste une grande incertitude sur la fiscalité des entreprises pour les années à venir. Entreprendre dans ces conditions, alors que de nombreuses entreprises sont déjà en grande difficulté du fait d’une chute de la consommation et une concurrence exacerbée, et donc des marges au plus bas, constitue un véritable frein au développement et à la croissance. Au moment où la confiance des chefs d’entreprises en l’avenir fait défaut, on attend en vain quelques signes positifs du gouvernement socialiste. Viendront-ils ?

On peut en douter alors que le président a confirmé le statut-quo gouvernemental. Alors que tout le monde reconnaît que ce gouvernement comporte trop de ministres et souffre de nombreux conflits ministériels (notamment aux finances qui regroupent pas moins de 7 ministres) et plus généralement de l’absence de véritable gouvernance, il n’y aura pas de remaniement ministériel avant de longs mois. Alors que les français sont lassés par l’inaction du président et de son gouvernement sur les sujets majeurs, le changement ne viendra pas de ce côté-là. L’immobilisme reste une marque de fabrique de Hollande.

S’agissant des indispensables réformes structurelles imposées par Bruxelles, on n’en sait pas davantage. Hollande qui n’hésite pas à affirmer qu’il n’est pas responsable du présent, (un peu facile !)affirme que c’est l’Europe qui devrait permettre à la France de rétablir ses comptes et la croissance. Pour ce faire, il propose une plus grande intégration et un gouvernement économique européen, mesures qu’il avait critiqué sous le précédent mandat. La France ne pourra retrouver son équilibre budgétaire et la croissance que par des propres réformes internes, comme l’on fait ces dernières années l’Allemagne et plus récemment les pays de l’Europe du sud.

M. Hollande va devoir sortir du flou actuel et engager les réformes exigées, plutôt que de vouloir faire supporter à l’Europe la responsabilité de la situation actuelle, tout en comptant sur elle pour rétablir les équilibres de la France. Ce n’est pas en tentant de repasser la patate chaude à l’Europe qui va faire avancer les choses.

Allez, un peu de courage M. Hollande mais vite car il y urgence à agir pour la France !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :