Législatives Aveyron 2012 : le département échappe à la vague rose

En Aveyron, c’est la 1ère circonscription de Rodez, qui attirait l’attention. Beaucoup à gauche, du côté de la mairie de Rodez notamment, avaient spéculé sur une défaite du député sortant Yves Censi, en espérant surfer sur la vague rose attendue après l’élection de François Hollande. Finalement, il n’en a rien été, à la grande déception des élus socialistes ruthénois.

Yves Censi (UMP) l’emporte avec 50.67% des voix, soit 645 voix d’avance sur Monique Bultel-Herment (PS) qui obtient 49.33% des voix. Un résultat certes serré mais qui confirme l’ancrage à droite de la circonscription de Rodez où Nicolas Sarkozy était resté en tête au deuxième tour de la présidentielle avec 50.37%. Le score du député sortant est d’autant plus significatif qu’au niveau national la gauche a connu une sensible poussée lors de ce deuxième tour des législatives. Ce résultat est probablement le fruit de la reconnaissance du travail de terrain accompli par Yves Censi ces dernières années, au service de ses concitoyens.

S’il a réalisé un excellent score sur les cantons ruraux du nord-Aveyron avec 73.66 % des voix à Laguiole, 69.76% à Sainte Geneviève-sur-Argence, 65.43% à Mur-de-Barrez, 64.57% à Estaing, 64.26% à Saint Amans-des-Cots, 64.04% à Saint Geniez d’Olt, 61.27% à Espalion, 57.08% à Entraygues-sur-Truyère…, Yves Censi n’en doit pas moins  savourer ses résultats encourageants sur la ville de Rodez, acquise par la gauche en 2008. Alors que Nicolas Sarkozy n’y avait réalisé qu’un modeste 43.97% au deuxième tour de la présidentielle, le député sortant y progresse légèrement en pleine vague rose.

Une victoire en forme de désaveu pour les élus socialistes ruthénois qui ne profitent pas de la situation nationale favorable pour conforter leur position. Voilà qui ne devrait pas déplaire au député réélu.

Marie-Lou Marcel, députée sortante (PS) la deuxième circonscription de Villefranche-de-Rouergue qui avait échoué de peu au 1er tour, l’emporte aisément au deuxième tour avec 63.49% des voix, face au jeune Laurent Tranier (UMP) qui obtient 36.51% des voix. Malgré ce score un peu décevant, il y a fort à parier que ce dernier n’en restera pas là !

Dans le sud Aveyron, le député sortant Alain Marc (UMP) a été facilement réélu avec 53.95% des voix, contre 46.05% à la candidate Marie-Thérèse Foulquier (EELV-PS). Au final, la multiplicité de candidature au centre ne lui ont pas porté préjudice.  Alain Marc a probablement largement profité de sa bonne implantation, notamment dans les zones rurales et surtout des dissensions apparues à gauche, entre la candidate officielle EELV-PS et la dissidente socialiste Béatrice Marre, soutenue par certains élus de gauche.

Au final, le département de l’Aveyron a reconduit les sortants : deux UMP et un PS. Une exception au sein de la région Midi-Pyrénées qui ne compte désormais plus que 4 députés de droite et du centre dont 2 UMP en Aveyron (Yves Censi et Alain Marc), 1 UMP à Toulouse (Jean-Luc Moudenc) et 1 Alliance centriste à Castres (Philippe Foliot) contre 22 pour la gauche. Difficile pour la gauche d’aller plus loin même si elle espérait secrètement faire le grand chelem en Midi-Pyrénées.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :