Aveyron : les bonnes raisons de voter pour Yves CENSI

Dimanche 17 juin aura lieu le 2ème tour des élections législatives. Sur la circonscription de Rodez, le député sortant Yves Censi (UMP) est arrivé largement en tête du 1er tour avec 39.84% des voix, soit prés de 12% d’avance sur la candidate (PS) Monique Bultel-Herment qui obtient 28.28% des voix. Si le deuxième tour s’annonce serré, indiscutablement Yves Censi reste largement favori.

Face à 4 candidats de gauche (PS, RDG, EELV et FG), tous appartenant à la majorité municipale de la ville de Rodez, le député sortant se paie le luxe d’arriver en tête sur cette ville avec 32.92% des voix contre seulement 30.30% pour la candidate socialiste. Lorsque l’on sait qu’au 2ème tour de la présidentielle François Hollande avait obtenu prés de 55% des voix sur la ville, on mesure la modestie du score de Monique Bultel-Herment qui n’a pas su fédérer la gauche sous son nom, malgré l’appui du maire de Rodez.

S’agissant du nord-Aveyron, à l’exception du canton de Marcillac-Vallon, très à gauche, Yves Censi l’a très largement emporté avec des scores souvent proches ou supérieurs à 50% comme à Espalion (49.31%), Estaing (54.97), Laguiole (52.43%), Mur-de-Barrez (57.56%), Saint Amans-des-Cotes (52.24%), Saint Geniez d’Olt (57.24%), Sainte Geneviève-sur-Argence (56.77%) . Face au mépris de nombre d’élus ruthénois pour les électeurs du nord Aveyron qu’ils jugent « rétrogrades » simplement du fait de leur vote à droite, (d’ailleurs, bien des candidats de gauche n’ont pas daigné s’y déplacer pour y faire campagne, les considérant comme quantité négligeable), les électeurs ruraux ont su marquer leur préférence. Nul doute qu’ils ne manqueront pas de soutenir massivement leur député sortant face à la volonté d’hégémonie politique ouvertement manifestée par les élus de gauche de l’agglomération ruthénoise et de Rodez en particulier.

Les électeurs du nord Aveyron sont bien plus ouverts sur les réalités aveyronnaises d’aujourd’hui et ne sont pas dupes des discours polémiques et mensongers de la candidate socialiste et du maire de Rodez à l’encontre du député sortant. Ils connaissent l’ampleur du travail effectué par leur député qui agit au quotidien et se classe d’ailleurs parmi les 50 députés les actifs de France à l’Assemblée Nationale. A Paris, en siégeant plus de 4 jours par semaine durant toute la session parlementaire et, en Aveyron, en défendant de très nombreux dossiers locaux pendant que certains gesticulent en permanence mais ne font pas grand-chose, si ce n’est de dénigrer le député sortant en le tenant à l’écart de toute manifestation ruthénoise.

Pour la gauche, tous les coups sont permis pour emporter une élection, y compris les pires manipulations et mensonges. Par sûr que le bon sens des électeurs aveyronnais puisse être pris en défaut à l’occasion du 2ème tour. Pas sûr non plus qu’ils soient prêts à abandonner la lumière et l’espoir pour l’ombre et les belles promesses socialistes auxquelles ils ne croient pas depuis longtemps.

Les bonnes raisons de voter pour Yves Censi, le député sortant de la 1ère circonscription de Rodez, ne manquent pas. En voici quelques-unes :

  • Les électeurs aveyronnais connaissent le vrai bilan d’Yves Censi depuis deux mandats. S’il est moins présent localement que d’autres parlementaires, s’est avant tout parce qu’il travaille activement à l’Assemblée nationale où il siège dans nombre de commissions. Il est notamment vice-président de la prestigieuse et exigeante commission des finances qui lui prend beaucoup de temps.
  • Yves Censi est à l’origine de très nombreuses propositions de lois et amendements dans les domaines les plus divers qui font de lui l’un des députés les plus actifs. Régulièrement classé parmi les 50 députés qui font « tourner » l’assemblée nationale alors que les autres 90% sont souvent absents et inexistants, saufs pendant quelques séances publiques pour se faire voir.
  • Au plan local, Yves Censi est à l’écoute des élus locaux, des entreprises, associations et de tout un chacun pour leur apporter aide et solution à leurs problèmes. De nombreux dossiers et projets concrets de tous niveaux ont ainsi vu le jour grâce à son appui. Aux côtés de Jean-Claude Luche, président du Conseil général, il a appuyé et porté les dossiers essentiels pour le développement de la circonscription, à commencer par le dossier de la RN88 à 2 x 2 voies en mobilisant les services de l’Etat, sans qui le dossier n’aurait probablement jamais abouti, n’en déplaise au maire de Rodez.
  • Au plan politique, l’Aveyron a basculé à gauche ces dernières années, avec 3 parlementaires sur 5 et les 6 principales villes conquises. Pour quels résultats ? Les électeurs de la 1ère circonscription ne sont probablement pas prêts à abandonner leur député Yves Censi au profit d’une gauche sectaire et pour le moins incompétente, qui cherche d’abord à occuper le terrain et n’a cure de l’avenir de la région.
  • La circonscription de Rodez est la seule du département à rester à droite, avec prés de 50.50 % des suffrages obtenus au second tour de la présidentielle par Nicolas Sarkozy. Si la gauche est aujourd’hui majoritaire sur l’agglomération, les électeurs des zones rurales du nord-Aveyron n’ont pas envie de passer sous influence politique des ruthénois et ne souhaitent pas prendre le risque de se voir purement et simplement ignorés, pour ne pas dire abandonnés à leur triste sort.
  • Après le modeste score réalisé par la candidate socialiste sur la ville de Rodez où elle est pourtant 1ere adjointe, bien qu’activement soutenue et portée par Christian Teyssèdre, le maire de Rodez, les électeurs ruthénois et de la circonscription ont là une belle occasion de dire stop aux élus socialistes ruthénois. Stop à la démagogie, au mensonge, à la manipulation permanente qui cache un bilan pour le moins peu engageant pour l’avenir et des tensions internes, sans égal, au sein du conseil municipal.

Voilà quelques raisons parmi de nombreuses autres possibles de voter Yves Censi au second tour des élections législatives du 17 juin prochain.

Autres avantage, outre la qualité du travail accompli par le député sortant, voter Yves Censi s’est aussi conforter la future opposition au président de la République afin qu’elle ait les moyens de peser de tout son poids sur les décisions idéologiques et absurdes du futur gouvernement afin d’en limiter les impacts négatifs et, par là même, préserver aux mieux les intérêts de la France et des français.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :