Présidentielle 2012 : un 1er mai un peu moins rouge que d’habitude grâce à Nicolas Sarkozy

A la veille du second tour de l’élection présidentielle, les syndicats français avaient appelés massivement leurs adhérents à manifester ce 1er mai 2012.

Avec un peu moins de 10% de l’ensemble des salariés, dont prés des ¾ issus de la fonction publique, les syndicats sont peu représentatifs en France. C’est d’ailleurs le principal handicap des syndicats français contrairement aux pays européens du nord où les salariés sont fortement syndiqués. De fait, le dialogue social y est permanent grâce à la responsabilité des syndicats beaucoup plus ouverts et tournés vers l’avenir que chez nous. C’est ce manque de représentativité qui contribue au blocage de la société française et aux faibles avancées sociales.

Malgré une participation en hausse sensible par rapport aux autres années, épaulés par de nombreux responsables et militants en provenance du front de gauche, d’Europe écologie Les Verts et du parti socialiste avec à leur tête Jean-Luc Mélenchon, Ségolène Royal, Martien Aubry et bien d’autres, les syndicats n’ont que  partiellement réussi leur démonstration. Prés de 50 000 personnes à Paris et 320 000 en France selon la Police, trois fois plus selon la CGT. Dans les défilés, beaucoup de drapeaux rouges comme au bon vieux temps, avec de nombreux slogans anti-Sarkozy et d’autres en faveur de Hollande. Au final, un défilé bien politique et très peu syndical comme c’est souvent le cas en France.

De son côté, Nicolas Sarkozy avait profité de ce 1er mai pour appeler ses supporters à le rejoindre pour un grand meeting de campagne du côté de la place du Trocadéro à Paris. Après tout, rien d’anormal d’organiser un 1er mai un grand  meeting à quelques jours d’un second tour important pour le pays. Prés de 200 000 personnes ont répondu présentes pour soutenir leur candidat et faire entendre, une fois n’est pas coutume, un autre son de cloche face aux syndicats. Une manifestation aux couleurs tricolores qui tranchait singulièrement de vivacité face à un morne défilé syndical tout de rouge.

Nicolas Sarkozy en a profité pour regretter l’attitude irresponsable des syndicats français trop retranchés sur des combats d’arrière-garde, totalement dépassés par les enjeux, plutôt que de défendre les intérêts des salariés qui doivent aujourd’hui faire face à une mondialisation des échanges qui fragilise bien des entreprises et pénalise l’emploi local. Et d’appeler les syndicats à faire preuve d’ouverture et d’un esprit de dialogue constructif, plutôt que de brandir systématiquement les drapeaux rouge.

N’est-ce pas hélas la réalité de la France aujourd’hui bloquée du fait de quelques syndicats qui regardent plus leurs petits intérêts que celui de leurs adhérents et de l’avenir du pays en général ?

Pendant ce temps, où était l’autre candidat à la présidentielle ? A Nevers, bien loin des tensions parisiennes, pour une prétendue commémoration. Une fois de plus François Hollande apparaît comme de roi de l’esquive, incapable d’affronter directement les évènements. Est-ce bien là une attitude responsable et crédible de la part de quelqu’un qui aspire à gouverner le pays ? Une fois de plus, il est permis de douter de ses capacités à faire face à la situation présente.

Par contre, une chose est sûre, Nicolas Sarkozy que ce soit en tant que président de la République ou simple candidat, fait régulièrement montre d’une grande capacité à affronter les situations de crise et d’une détermination peu courante qui semble faire défaut à son challenger du deuxième tour. Le choix du futur président sera fondamental pour l’avenir du pays car il faudra rapidement prendre des décisions très importantes, impopulaires et courageuses.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :