France : Free Mobile joue sa crédibilité

Lors du lancement du nouvel opérateur Free Mobile le 12 janvier 2012, Xavier Niel, président d’ILIAD maison-mère de Free Mobile,  avait tenu des propos d’une extrême agressivité  à l’encontre de ses concurrents. Ce qui avait suscité la polémique et l’ire de l’ensemble des autres opérateurs et de bien des observateurs. Bien curieuse manière de faire pour s’imposer au marché.

Dans son show de présentation des nouveaux services, Xavier Niel n’y était pas allé de main morte. Il avait tiré à boulets rouges sur les concurrents, allant jusqu’à parler  « d’escroqueries » et à traiter le consommateur de « pigeon ». Des propos pour le moins excessifs que certains consommateurs ont pourtant pris pour argent content. Il est vrai que celui qui a jadis avait fait fortune avec le Minitel rose ne fait habituellement pas dans la dentelle. Non, Xavier Niel n’a pas les talents de Steve Jobs et ne lui est en rien comparable ! Dommage pour notre pays.

Si Niel a quelques raisons de s’estimer fier de la réussite de Free dans l’ADSL en France, et de sa contribution à la démocratisation de l’accès à internet, il serait-il inspiré de faire preuve de modestie, tant les défis qu’il doit relever pour s’imposer en tant qu’opérateur de téléphonie mobile sont tout autre. Au vu de la technologie à mettre en œuvre, avec l’arrivée prochaine de la 4G et l’importance des investissements à consentir annuellement pour éviter l’asphyxie du réseau face à la montée de la consommation data, le pari est loin d’être gagné pour Free Mobile.

A peine un mois après son lancement, Free Mobile est accusé par ses concurrents d’avoir pris du retard dans le déploiement de son propre réseau 3G et d’utiliser massivement le réseau d’Orange (pour plus de 90% de son trafic) avec qui l’opérateur dispose d’un accord d’itinérance pour compenser l’insuffisance de son propre réseau. De nombreux recours ont été déposés récemment auprès de l’Arcep qui devra trancher.

D’autant que le développement d’un nouvel opérateur mobile repose, d’une part, sur la qualité irréprochable de son réseau et sa disponibilité et, d’autre part, sur la performance de son service après-vente. Le prix n’est qu’un élément de détermination pour le client mais ne suffit pas pour s’imposer face au savoir-faire des opérateurs historiques. Vouloir comparer les tarifs des forfaits mobiles proposés par Free Mobile, opérateur mobile low-cost, avec ceux des opérateurs traditionnels qui emploient plus de 10 000 personnes pour cette seule activité, disposent de nombreuses boutiques et réalisent des investissements annuels de l’ordre de 1 à 2 milliards d’euros sur le seul réseau, n’a strictement aucun sens.

Rappelons que là où les opérateurs SFR, Orange et Bouygues Télécom ont payés globalement prés de 3 milliards d’euros fin 2012 pour l’acquisition de licences 4G, Free Mobile a seulement réglé 300 millions d’euros, soit 10% de cette somme pour un réseau bridé. De ce seul fait, le coût des services et la qualité du réseau ne peuvent se comparer. Pour autant, il est vrai que les tarifs des forfaits proposés par les opérateurs en place jusqu’alors étaient plutôt élevés par rapport aux pays voisins et que l’arrivée de Free Mobile ne pourra que faire du bien à la concurrence. Verdict dans quelques années. En attendant, les opérateurs low-cost proposant des forfaits illimités et sans engagement ont fait leur apparition : Sosh, Red de SFR, B&You, Virgin Mobile

Quelques semaines après l’ouverture du réseau Free Mobile, beaucoup d’interrogations se font jour au regard de la qualité des services, notamment sur le caractère opérationnel du réseau propre de l’opérateur qui couvrirait 30% de la population française mais qui aurait la fâcheuse tendance  à transiter trop systématiquement par celui d’Orange, réseau avec lequel l’opérateur a un accord d’itinérance. Outre  l’engorgement du réseau Orange à certaines heures, ceci risque d’alourdir considérablement la facture que Free Mobile aura à acquitter. Pour l’instant, les services Free Mobile sont souvent saturés et sous-dimensionnés, incapables de répondre de manière satisfaisante aux demandes de la clientèle. Espérons qu’il ne s’agit quede bugs de démarrage et que les services de Free Mobile vont s’avérer rapidement à la hauteur de l’attente des clients.

L’industrie de la téléphonie mobile est à la pointe de la technologie et fort gourmande en capitaux. On l’a vu ces dernières années dans de nombreux pays et aux USA en particulier, être un opérateur « low-cost », n’est pas à la portée de toute entreprise, notamment face à l’explosion de la consommation data. Ensuite, ce que recherche le client moyen, professionnel ou particulier, c’est avant tout un réseau opérationnel en toute circonstance, un service irréprochable et des tarifs adaptés à ses besoins propres.

Enfin, le client particulier est friand de nouvelles technologies et souhaite changer régulièrement de mobile pour disposer du dernier smartphone à la mode au meilleur prix, sachant que le prix réel approche habituellement les 600 euros. Dans ce domaine, Free Mobile n’a pas d’offre compétitive et fait même payer ses mobiles au prix fort. Si l’on ajoute à l’abonnement Free Mobile à 15.99 € ou 19.99 €, le coût mensuel d’un smartphone de l’ordre de 20 à 30 euros/mois, le coût de revient s’avère très proche de celui proposé par les opérateurs existants, mêmes si les forfaits de ces derniers ne comprennent pas nécessairement les communications illimitées.

Espérons que le réseau Free Mobile sera rapidement opérationnel et que les clients qui ont accouru massivement ne seront pas les dindons de la farce !

Publicités

2 Responses to France : Free Mobile joue sa crédibilité

  1. Aveyron Adsl dit :

    Cela fait 1 mois que je ne suis plus un pigeon. J’ai FREE ,j’ai tout compris et mon forfait 0 euros pour 60 min et 60 sms fonctionne très bien.

    • Rodez News dit :

      On ne pourra juger de la qualité et des performances de Free Mobile que dans le temps. Verdict dans un an lorsque la 4G entrera en service ! En attendant, les clients de Free Mobile et de l’ensemble des opérateurs sont les grands gagnants. Pourvu que cela dure !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :