France : c’est enfin parti pour Free Mobile, le 4ème opérateur de téléphonie mobile

Après plusieurs semaines de buzz savamment organisé, Free Mobile, le quatrième opérateur de téléphonie mobile vient enfin d’être lancé ce 10 janvier 2012.

L’attente entretenue ces derniers mois ne devrait pas décevoir les consommateurs à la recherche de tarifs compétitifs. Free Mobile propose un forfait illimité vers les fixes et mobiles en France et vers 40 destinations à l’étranger, le tout sans engagement de durée pour 19.99 €/mois seulement (15.99 €/mois pour les abonnés Freebox). Ces forfaits comprennent les SMS/MMS illimités et l’accés internet jusqu’à 3 Go. Attention, ce tarif privilégié n’est garanti qu’aux  3 premiers millions d’abonnés. Pour en savoir plus : mobile.free.fr

Face aux 3 opérateurs mobiles en place, le nouvel entrant devait frapper fort pour parvenir à leur prendre rapidement des parts de marché et atteindre son seuil de rentabilité. Rappelons cependant que le prix proposé par Free Mobile ne comprend pas l’acquisition du téléphone (contrairement aux opérateurs traditionnels) ; en réalité, pour un smartphone de moyenne gamme de l’ordre de 200 €, le coût total mensuel devrait avoisiner les 30 €/mois. Ce qui approche singulièrement les tarifs des offres low-cost de Soho, Red de SFR ou B & You et des nombreux MVNO (Opérateurs mobiles virtuels).

C’est donc parti pour une guerre sans merci dans la téléphonie mobile. Face aux offres de Free Mobile, Orange, SFR et Bouygues Télécom vont prochainement répliquer pour ajuster certains de leurs forfaits. A l’instar des baisses de tarifs enregistrées depuis quelques mois, il y a de fortes chances que le consommateur de services mobiles y trouve son compte.

Il sera d’ailleurs intéressant d’observer comment Free Mobile va être en mesure de proposer des services de qualité adaptés à la diversité de la clientèle, un réseau performant capable d’absorber les besoins croissant en data et un service après-vente à la hauteur. Un sacré défi pour l’opérateur low-cost qui arrive sur un marché mature et exigeant de plus de 60 millions d’abonnés.

Ces tarifs de Free Mobile résisteront-ils longtemps à l’explosion de la consommation data et aux colossaux besoins annuels en investissements nécessaires à l’augmentation de la capacité du réseau, sans oublier la mise en œuvre de la couteuse 4G qui entrera en service dés 2013 ? A terme, pas sûr que le nouvel entrant puisse financièrement tenir le coup alors même qu’il devra régler annuellement une facture d’un milliard d’euros à Orange au titre de l’utilisation de son réseau 3G et demain à SFR pour la 4G. Une chose est sûre : Free Mobile n’a pas le droit à l’erreur dans les prochains mois.

Bon vent au nouvel opérateur qui apporte malgré tout une bouffée de concurrence sur le marché de la téléphonie mobile française.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :