France : l’ultimatum d’Eva Joly et EELV à François Hollande sur l’EPR

Après l’ultimatum d’Eva Joly à François Hollande, le parti socialiste inflige un sérieux camouflet à EELV

Les négociations entre Europe-Ecologie-Les Verts et le Parti socialiste, préalables à la désignation des candidats des deux formations aux élections législatives de juin 2012; n’avaient pas démarré sous les meilleurs hospices.

Ces dernières semaines, Mme Eva Joly, soutenue par Cécile Duflot, la présidente d’EELV, y était allée de son ultimatum à l’encontre de François Hollande, candidat désigné par le parti socialiste en vue de l’élection présidentielle de 2012, à propos de l’arrêt de l’EPR de Flamanville. Devant le peu d’empressement, pour ne pas dire l’opposition manifestée par ce dernier à y renoncer en cas d’élection, la candidate écologiste avait fermement posé ses conditions à son allié traditionnel : l’engagement sur l’arrêt définitif de l’EPR ou l’absence de tout accord électoral. Ni plus, ni moins !

Et pourtant, ce mardi 15 novembre, on apprenait finalement la signature d’un accord de gouvernement entre EELV et le parti socialiste, prévoyant la fermeture de 24 réacteurs nucléaires sans en préciser le délai et l’arrêt de la fabrication du combustible nucléaire Mox. En contrepartie, les deux formations se sont entendues sur la présentation de candidats communs aux prochaines élections législatives, permettant aux écologistes de pouvoir espérer une trentaine de députés et donc la création d’un groupe parlementaire.

Cet accord, qui ne parle plus du sort de l’EPR de Flamanville, doit être avalisé prochainement par les deux formations politiques. Mais aux dernières nouvelles, cet accord de pure circonstance afin de sauver la face des écologistes, ne fait pas l’unanimité de part et d’autre. L’équipe de François Hollande confirme la poursuite de la construction de l’EPR et de la fabrication du combustible Mox utilisé pour alimenter certaines centrales et qui sera le seul combustible de l’EPR. Quelle sera la position finale d’EELV après la suppression par le PS du paragraphe de l’accord consacré à l’arrêt de la production de ce combustible ?

Après ce projet d’accord aux forceps, aujourd’hui contesté, voilà qui nous promet encore quelques débats mouvementés. Sera-t-il finalement validé sachant que certaines candidatures aux élections législatives  dont celle de Cécile Duflot à Paris, semblent pour le moins contestées ? A ce rythme, la campagne présidentielle de François Hollande risque de ne pas être qu’une simple promenade de santé, y compris avec ses plus proches alliés.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :