Causses et Cévennes : l’UNESCO a inscrit le territoire au Patrimoine mondial

Ce 29 juin 2011, après plusieurs tentatives infructueuses en 2005 et 2009, le dossier « Causses et Cévennes » présenté par l’Association AVECC (Valorisation des Espaces des Causses et des Cévennes) en partenariat  avec les départements de l’Aveyron, du Gard, de l’Hérault et de la Lozère, a été inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.  A ce jour, l’organisation a inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité plus de 900 sites culturels et naturels à travers le monde entier. Rappelons que le caractère exceptionnel des sites des Causses et des Cévennes, alliant un équilibre harmonieux entre l’homme et la nature avec la volonté d’associer protection et développement, avait déjà permis à ce même espace d’intégrer le réseau mondial des réserves de biosphère de l’UNESCO dès 1985.

Le périmètre de Causses et Cévennes retenu  s’étend sur 302 319 hectares au sud du Massif central, soit 235 communes réparties principalement sur le sud-est de l’Aveyron, le nord de l’Hérault, le nord-ouest du Gard et le sud de la Lozère et plus marginalement sur l’est de l’Ardèche. La zone tampon périphérique couvre une superficie de 312 425 ha. La zone centrale comprend une part importante des deux grands parcs existants : le parc national des Cévennes et le parc naturel régional des Grands Causses.

Cette région constitue un paysage de montagne entaillé de profondes vallées, représentatif de la relation existante entre les systèmes agro-pastoraux et leur environnement biophysique, notamment au travers des drailles et des voies de transhumance. Les villages et les grandes fermes en pierre situées sur les terrasses profondes des Causses reflètent l’organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Le Mont Lozère, partie intégrante des Causses et Cévennes, est l’un des derniers lieux où l’on pratique toujours la transhumance estivale.

En inscrivant l’essentiel du territoire des Grands Causses et des Cévennes sur sa liste, l’UNESCO reconnait ainsi pour la première fois un « paysage culturel évolutif et vivant » qui appellera, à l’avenir, d’autres inscriptions. Des territoires vallonnés que les hommes ont façonné par la cueillette, l’élevage et l’agriculture de subsistance pendant plus de 4.000 ans. Cette reconnaissance mondiale des Causses et Cévennes devrait permettre de doter l’espace d’un plan de gestion visant cinq objectifs :

  • préserver et valoriser le patrimoine culturel et naturel,
  • mettre ce patrimoine à la disposition du plus grand nombre,
  • faire de la relation homme/nature un facteur de développement des productions d’excellence (agriculture, tourisme),
  • coordonner aménagement du territoire et respect du patrimoine,
  • associer les collectivités  et les structures de gestion existantes.

Une bien belle victoire pour les promoteurs de Causses et Cévennes qui était pourtant loin d’être acquise. Après deux échecs, on avait craint que les divers projets d’exploitation de gaz de schistes par le procédé très contesté de fracturation hydraulique (injection à haute pression d’eau et de produits chimiques nocifs pour libérer les gaz emprisonnés dans les roches en schistes), ne porte un coup fatal à ce dossier. Finalement, le classement des Causses et Cévennes par l’Unesco devrait permettre de mieux protéger l’ensemble du sud Massif-Central et enterrer définitivement tout projet d’exploitation des gaz de schistes dans la région.

Par delà l’engagement sans faille de l’Etat pour soutenir le projet, ce succès est aussi celui d’un ensemble de régions qui se sont unies pour porter un projet global de développement territorial fondé sur le respect du riche passé agro-pastoral et la préservation de l’environnement. Un exemple à méditer dans bien des domaines !

Une chance inouïe pour les Causses et les Cévennes.

Plus d’informations :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :