Grand Rodez : le conseil d’agglomération adopte le nouveau schéma des transports urbains

Après de longs mois de tergiversations, le 22 juin 2011, le Conseil d’agglomération du Grand Rodez a enfin adopté le marché de maitrise d’œuvre du parc des expositions de Malan. Le coût prévisionnel de cet investissement s’établit à prés de 27 millions d’euros hors-taxes. Après le musée Soulages qui devrait voir le jour en 2013, les investissements de l’agglomération se poursuivre par cet autre projet qui trainait dans les cartons depuis de longues années et qui devrait contribuer à renforcer le développement économique du Grand Rodez à l’horizon 2015.

L’autre grand dossier de ce Conseil d’agglomération a été l’adoption du tarif unique de 0.20 € sur l’ensemble des lignes du réseau Octobus à partir de janvier 2012, la restructuration complète du réseau urbain ainsi que la reconduction de la délégation de service public avec la société SATAR. La réflexion sur les transports urbains a été longue et laborieuse mais a fini par aboutir, au moins partiellement…

Alors que depuis quelques années seul le trajet, via la navette, entre Rodez-Centre et Bourran était à 0.20 € ; dés l’an prochain, ce tarif sera dorénavant étendu à l’intégralité du réseau. Quelle que soit la destination ou l’usage, tous les trajets seront  au même prix avantageux. Ce mesure couteuse devrait être financée par la taxe de transport supportée par les entreprises de plus de 9 salariée qui verront leur taux de cotisation passer de 0.6 % à 0.8 %. Pour que l’opération soit rentable, le trafic annuel devrait passer de 1.2 millions de passagers en 2010 à 1.50 millions en 2012, puis 1.7 millions en 2017.

En contrepartie de cette baisse de tarif, le réseau urbain Octobus est totalement restructuré, passant de 21 lignes actuellement à 13 seulement, auquel s’ajoutera un service de transport à la demande et un service spécial pour les personnes à mobilité réduite. Il devrait offrir une meilleure amplitude horaire allant de 07 h 00 à 20 h 00. Le cadencement s’échelonnera toutes les 15 mn pour les deux principales lignes à partir du centre-ville vers Bourran et Onet-le-Château, toutes les 20 mn, 30 mn ou 40 mn selon les lignes. Enfin, une ligne reliera le centre, à Bourran, l’hôpital, la gare et les 4 saisons les dimanches et jours fériés. Reste à réaliser les parkings d’approche indispensables au développement de ces lignes.

C’est à nouveau la société Satar qui s’est vue attribuer la délégation de service public par la communauté d’agglomération. Elle se voit ainsi reconduite pour une durée de 7 ans supplémentaires dans sa mission d’assurer les transports urbains ruthénois. Restera pour elle a à parvenir à l’équilibre financier, et pour cela, à atteindre les objectifs de fréquentation assignés par la collectivité.

L’adoption de ces nouvelles conditions tarifaires et la réorganisation du réseau ne peuvent qu’à priori, encourager le plus grand nombre d’automobilistes venant à Rodez d’utiliser davantage les transports urbains. Un pas encourageant qui demande cependant à être confirmé.

De nombreux points d’interrogation subsistent sur la viabilité de ce nouveau schéma des transports ruthénois

A quoi bon, en effet, se lancer dans une politique de transports collectifs onéreuse pour les finances locales si elle n’est pas accompagnée de mesures visant à pénaliser plus largement l’utilisation de la voiture en centre-ville ? Quelles dispositions compte prendre la ville de Rodez favoriser les transports publics et, au contraire, dissuader l’utilisation de la voiture ? A l’heure actuelle, aucune. Au dire même de M. Teyssedre, il n’est pas envisagé de diminuer significativement le nombre d’emplacements de parkings en centre-ville. Qui plus est, le maire affirme vouloir baisser sensiblement le prix du stationnement en centre-ville jusqu’à 0.80 € l’heure en hyper-centre contre 1.20 à 1.40 € aujourd’hui, notamment par la gestion en régie directe de l’ensemble des parkings à l’avenir. Où est la cohérence, la volonté de favoriser les transports collectifs et la saine gestion des finances locale ?

Une politique favorisant les transports en commun et les circulations douces exige également de nombreuses améliorations et d’extensions des zones piétonnes en hyper-centre. Or, on ne voit toujours rien venir de ce côté-là alors que ce serait un atout considérable pour l’attractivité commerciale du centre-ville.

A y regarder de plus prés, la réorganisation du réseau Octobus et les nouvelles conditions tarifaires suscitent certaines questions :

  1. La pérennité du financement de la baisse des tarifs prévue est-elle assurée à moyen terme ?
  2. La baisse des tarifs suffira-t-elle à doper significativement la fréquentation du réseau sans coût supplémentaire pour la collectivité ?
  3. Que se passera-t-il en cas de déficit d’exploitation ou si les objectifs de fréquentation fixés ne sont pas atteints ? Dans quelles conditions et pour quels montants l’agglomération sera-t-elle mise à contribution ?
  4. Quel sera le coût réel de la réorganisation du réseau (redéfinition des lignes, augmentation du cadencement, réalisation des parkings d’approche…) ?
  5. A-t-on prévu d’aménager un point d’échange et d’interconnexion des principales lignes en centre-ville pour faciliter la vie des usagers ?
  6. Au regard de la vétusté de certains véhicules propriété de la Satar, quelle sera la part à la charge de la communauté d’agglomération du Grand Rodez pour financer le coût des lourds investissements qui devront être réalisés en autobus urbains modernes et propres ?

Au jour d’aujourd’hui, par delà la volonté affichée de développer les transports urbains dans le Grand Rodez, de nombreuses interrogations subsistent concernant sa mise en œuvre et son financement. Se donne-t-on les moyens d’une véritable politique globale des transports et des déplacements urbains dans le Grand Rodez pour les décennies qui viennent ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :