France : Fitch confirme la notation AAA mais met en garde contre un dérapage budgétaire à l’approche des élections

Voici quelques jours, l’agence de notation financière Fitch Ratings a annoncé que la France allait dans la bonne direction, mais qu’elle devait impérativement poursuivre ses efforts. Elle a confirmé la note de la dette souveraine «AAA» avec une perspective stable. Une bonne nouvelle pour la France. Selon l’agence,  « le gouvernement français a pris une série de mesures qui ont amélioré les perspectives des finances publiques». Et d’évoquer la réforme des retraites, le non remplacement «d’un fonctionnaire sur deux, le gel de salaires… Le maintien de la note « AAA » assure à notre pays des conditions optimales pour financer sa dette sur des marchés financiers internationaux particulièrement sensibles à toute menace potentielle depuis le déclenchement de la crise de la dette.

Selon Fitch, ces efforts doivent cependant être maintenus pour stabiliser, puis réduire le niveau d’endettement de la France qui s’élevait fin 2010 à 81,7% du PIB (prés de 1.600 milliards d’euros). Parmi les risques auxquels devra faire face la France, il y a l’échéance électorale majeure de 2012. Elle devra notamment éviter tout dérapage budgétaire à des fins électorales, d’autant que les prévisions de croissance à moyen terme ne dépassent guère un modeste 2%.

Si le budget 2011 paraît en mesure de respecter l’objectif d’un déficit de 5,7% du PIB, des efforts supplémentaires seront toutefois nécessaires pour ramener le déficit à 3% du PIB en 2013, comme convenu. Pour autant, le niveau d’endettement devrait se stabiliser à un niveau supérieur à celui d’avant crise, réduisant d’autant la marge de manœuvre pour faire face aux crises futures. Selon les prévisions, la dette publique française devrait atteindre 84,6% du PIB fin 2011 puis 86,0% en 2012, avant de refluer à 85,6% en 2013 et 84,1% fin 2014 si les déficits sont contenus aux niveaux prévus.

Fitch met cependant en garde contre « un écart important par rapport à ces objectifs qui mettrait la note AAA de la France sous pression baissière ». Cette note pourrait également être révisée à la baisse « si la compétitivité de la France se détériorait encore et si sa position extérieure s’affaiblissait ». L’agence prévoit que « la balance des comptes courants restera négative en 2011 et 2012, à environ 2% du PIB et encourage la France à réduire davantage ses «rigidités structurelles ». Au final, quel que soit le gagnant des élections en 2012, la rigueur dans la gestion des finances publiques devra être maintenue de longues années encore.

Voilà qui a le mérite de la clarté, à l’aube d’une élection majeure. Les candidats devront avoir le courage de dire, qu’après les échéances de 2012, la France n’aura d’autre choix que de poursuivre une politique de rigueur budgétaire et de réformes structurelles, voire même de les amplifier pour conforter la réduction des déficits publics et la dette à des niveaux qui n’obèrent pas l’avenir du pays et son développement futur. Que cela plaise ou non, le gouvernement d’aujourd’hui, comme celui de  demain, n’aura d’autre choix que de poursuivre la réduction de la voilure de l’Etat qui passe par le gel des salaires des fonctionnaires et de certaines prestations.

Une rigueur somme toute modérée pour les français et qui devrait suffire pour traverser cette délicate période sans trop de mal et éviter ainsi une situation à la grecque ou à la portugaise et les lourds sacrifices demandés à la population. Encore faudrait-il que les plus hauts revenus du pays, largement épargnés par les efforts demandés au plus grand nombre, soient également mis à contribution au travers d’un impôt en rapport avec l’importance de leurs revenus.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :