Ben Laden mort, Al-Qaïda et le terrorisme subsistent

Le président des Etats-Unis, Barack Obama a solennellement annoncé le 01 mai 2011 que le terroriste Oussama Ben Laden avait été tué lors d’une opération menée par les forces spéciales américaines.

Après prés de 10 ans de traque par les services secrets américains et occidentaux, Ben Laden l’instigateur des attentats du 11 septembre 2001 au World Trade Center à New-York, qui avait causé la mort de prés de 3 000 américains, a enfin été tué et mis hors d’état de nuire. Depuis plusieurs mois, les services secrets américains avaient localisé Ben Laden dans une luxueuse villa dans la ville résidentielle d’Abbottabad, localisée à seulement une cinquante de kilomètres d’Islamabad, la capitale du Pakistan. A priori, Ben Laden y séjournait en toute quiétude depuis plusieurs années, à quelques encablures d’importantes installations militaires dont l’académie militaire de l’armée pakistanaise.

Voilà qui en dit probablement long sur la complaisance, pour ne pas dire la complicité, qui régnait entre certains services de l’armée pakistanaise, et plus particulièrement une branche des services secrets de l’ISI (Inter Services Intelligence) et Ben Laden, le terroriste le plus recherché au monde. N’était-ce d’ailleurs pas ces mêmes services spéciaux de l’ISI qui avaient encouragé la création d’Al Qaïda, il y a plus de 30 ans, pour lutter contre les soviétiques en Afghanistan ? Comment les américains ont-ils pu se laisser abuser si longtemps par leurs alliés pakistanais qui n’ont eu de cesse, ces dernières années, de soutenir les talibans  en Afghanistan ? Comment pouvaient-ils ignorer le double jeu des pakistanais qui n’ont semble-t-il jamais cessé d’accorder refuge aux terroristes d’Al Qaïda au cœur du Pakistan et pas que dans les zones tribales, pour échapper aux forces occidentales ?

Preuve des relations complexes des Etats-Unis avec le Pakistan, l’intervention des forces spéciales pour éliminer Ben Laden se serait faite sans prévenir préalablement le gouvernement pakistanais, qui aurait été mis devant le fait accompli. Voilà qui en dit long sur le peu de confiance des américains en leur allié pakistanais. La CIA a d’ailleurs confirmé récemment qu’elle n’avait pas averti les services secrets pakistanais de l’identification de Ben Laden de peur qu’ils ne le préviennent. Et si tout cela n’était que fumée ?

Quoi qu’il en soit, l’opération militaire menée par les américains et la mort de Ben Laden sont indiscutablement un succès pour Barack Obama en particulier. Dans l’immédiat, ce dernier se trouve renforcé dans son rôle de chef des armées incontesté, mais jusqu’à quand ? Du côté des pays occidentaux et européens en particulier, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France se sont félicités de l’élimination du terroriste par les américains. Plusieurs pays arabes, comme l’Arabie Saoudite se sont également réjouis, rappelant qu’Al Qaïda  avait : « tué et terrorisé des innocents » et que la voie tracée par Ben Laden avait : « répandu la haine et accolé à l’islam l’image de terrorisme ».

Par delà le succès de l’opération, il faut bien avouer que la mort de Ben Laden dont l’influence dans les pays arabes était de plus en plus réduite, risque de n’avoir que des effets limités sur le terrorisme international. Au contraire, certains groupuscules proches de l’organisation terroriste risquent de vouloir passer à l’action pour venger leur leader et poursuivre le jihad contre les occidentaux. De fait, en dépit d’une organisation en perte de vitesse, les risques de recrudescence du terrorisme se trouvent aujourd’hui amplifiés. Il n’est donc pas si sûr que le succès de l’opération militaire américaine ne génère pas, à terme, une recrudescence du terrorisme anti-occidental.

Quelques jours après l’opération, beaucoup d’interrogations subsistent cependant et ce n’est pas les déclarations contradictoires des officiels américains qui vont contribuer à clarifier les choses. Comment croire que l’armée US ait pu intervenir pour une opération militaire au cœur du Pakistan sans avoir informé les autorités politiques et/ou militaires de ce pays (pénétration sur plus de 200 km à l’intérieur du pays avec plusieurs hélicoptères) ? Comment expliquer que les militaires pakistanais soient restés sans réaction pendant toute la mission qui a duré prés d’une heure, à proximité d’installations militaires sensibles ? Pourquoi avoir pris le risque d’une intrusion militaire au sein d’un pays musulman dont la population est réputée peu favorable aux américains, au risque de favoriser des réactions d’hostilité  qui comportent plus d’inconvénients que d’avantages ? De même, la précipitation avec laquelle le corps de Ben Laden a été immergé en mer au large du Pakistan et le peu de détail justifiant des conditions de sa mort et de l’opération en général, ne vont-elle pas amener l’eau au moulin des théoriciens du complot et des extrémistes musulmans qui ne vont pas manquer de contester la mort du terroriste et d’évoquer une opération d’intoxication américaine ?

Pour couper court à ces suspissions, les américains ne pourront faire autrement que d’apporter rapidement quelques éléments justifiant de la mort effective de Ben Laden et du bien fondé de l’opération d’élimination. Quoi qu’il en soit, la mort de Ben Laden dans ces conditions pour le moins troubles, risque d’envenimer durablement les relations entre pays occidentaux et monde musulman.

Au final, l’opération contre Ben Laden pourrait bien se retourner contre Obama lui-même. Si l’on ne peut que se réjouir de la mort d’un des principaux terroristes de ces 15 dernières années qui a plus de 6 000 morts sur la conscience, ce n’est pas pour autant la fin du terrorisme. Bien au contraire, la vigilance s’impose plus que jamais pour tous les pays et la lutte contre le terrorisme doit s’amplifier car les risques n’ont jamais été aussi élevés.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :