Aveyron : Jean-Claude Luche réélu à la présidence du Conseil général

Le 3ème tour des élections cantonales avait lieu ce 31 mars 2011. Les résultats du 2ème tour ne laissaient pas beaucoup de suspense car, avec une avance de 26 sièges sur un total de 46, la majorité départementale du Conseil général était assurée d’une réélection, haut la main.

C’est donc sans surprise, qu’au troisième tour de scrutin, Jean-Claude Luche, le président sortant l’a emporté par 26 voix, contre 20 voix pour le candidat de gauche, Guy Durand. En effet, la sénatrice Anne-Marie Escoffier qui avait annoncé, pendant la campagne, ses velléités de briguer la présidence, avait purement et simplement jeté l’éponge reconnaissant ainsi la victoire incontestable de la majorité départementale face à la gauche.

A l’issue de son élection, Jean-Claude Luche ne cachait pas sa satisfaction face à ses adversaires qui avaient pensé pouvoir faire basculer la majorité de leur côté. Face aux ambitions démesurées et à l’arrogance de certains à gauche qui s’y voyaient déjà (à la tête du Conseil général) il y a encore quelques semaines, le président réélu a fait preuve d’une grande modestie, savourant cette victoire avec délice, lui que ses adversaires n’avaient pas ménagé durant la campagne.

La victoire de la majorité départementale et sa réélection à la tête du Conseil général de l’Aveyron, sont d’abord les siennes et de personne d’autre, y compris au sein de la droite. Cette victoire électorale est aussi celle des électeurs qui lui ont accordé sa confiance ; ce qui a permis aux candidats de la majorité départementale de l’emporter souvent haut la main, y compris face à la gauche comme cela a été le cas à Rodez, ou en dépit d’une situation difficile à l’issue du 1er tour comme à Nant. Ils ont manifestement apprécié une campagne de terrain, en phase avec les attentes des aveyronnais, sans s’engager sur le terrain strictement politique sur lequel ses adversaires voulaient l’amener.

Les nouveaux vice-présidents élus de l’assemblée départementale sont : Alain Marc, Arnaud Viala, Jean-Michel Lalle, Simone Anglade, André At, Pierre-Marie Blanquet, Renée-Claude Coussergues, Jean-François Albespy, Jean-Claude Anglars, Michel Costes, Jean Milési, Alain Pichon, et Christophe Laborie.

Voilà qui devrait permettre à Jean-Claude Luche de poursuivre sereinement son action au service des aveyronnais : désenclavement routier et aérien, développement économique, formation et enseignement, ruralité, dialogue… Autant de thèmes qui lui sont chers et sur lesquels il entend être jugé. La majorité départementale entrera dans le vif du sujet dans les prochaines semaines avec le vote du budget 2011.

Conforté par les résultats de ces élections, nul doute que le président du Conseil général deviendra dorénavant un homme incontournable de la scène politique départementale avec qui il faudra compter.

Prochainement : Les partis politiques de gauche comme de droite, devront tirer à leur niveau, les leçons des élections cantonales en Aveyron

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :