Grand Rodez : l’agglomération a connu une forte croissance de sa population entre 1999 et 2008

La récente publication des résultats du recensement général de population réalisé en 2008 par l’INSEE a mis en évidence une augmentation sensible de la population du département de l’Aveyron (+ 4.48%), par rapport à 1999. Celle-ci se fait généralement au profit des principales zones urbaines du département et de l’agglomération du Grand Rodez en particulier.

Les données de l’Insee confirment que l’agglomération du Grand Rodez constitue, et de loin, le pôle urbain le plus attractif du département. Ainsi, entre 1999 et 2008, la population municipale du Grand Rodez (sans les doubles comptes), s’établit à 52 580 habitants, soit un gain de 3 713 habitants par rapport à 1999. A l’intérieur de l’agglomération, les villes qui ont le plus progressé sont, par importance : Rodez (+ 897 habitants), Luc-La Primaube (+ 827 habitants), Onet-le-Château (+ 722 habitants), Sébazac-Concourés (+ 343 habitants), le Monastère (+ 291 habitants), Druelle (+ 258 habitants), Sainte Radegonde (+ 232 habitants).

Voilà qui confirme clairement le dynamisme et la croissance de l’agglomération de l’agglomération du Grand Rodez, y compris son chef lieu Rodez qui avait connu une baisse sensible en 1999. Preuve aussi que le développement du nouveau quartier de Bourran est essentiel et porte enfin ses fruits. Une évolution positive à porter au crédit de l’ancienne équipe municipale. Pour autant, la commune de Rodez n’est pas sortie d’affaires car la progression de sa population reste la plus faible de l’agglomération.

En pourcentage de la population, l’augmentation de la population du Grand Rodez s’établit à + 7.60% entre 1999 et 2008. Les villes de l’agglomération qui connaissent la plus forte augmentation de population sont : Luc-La Primaube (+17.53%), Sainte Radegonde (+17.12), Le Monastère (+16.08%), Druelle (15.19%), Sébazac-Concourés (+ 12.62%), Onet-le-Château (+ 7.28%). En queue de peloton, on trouve Olemps (+ 4.80%) et Rodez (+3.79%). A l’exception de cette dernière, la progression de la population est soutenue et laisse entrevoir une forte croissance de la population agglomérée dans les décennies à venir.

D’ores et déjà, les recensements partiels de 2010 confirment la forte progression des communes d’Onet-le-Château et Luc-La Primaube qui pourraient atteindre, dés 2012, les seuils respectifs de 12 000 habitants et 6 000 habitants. De son côté, la commune de Rodez continue à croître de quelques centaines d’habitants grâce au développement du quartier de Bourran… sans d’ailleurs que l’actuel maire de Rodez, Christian Teyssedre, n’y soit pour quelque chose.

A ce rythme de croissance, l’agglomération du Grand Rodez pourrait approcher les 60 000 habitants à l’horizon 2020, à condition que son développement passé se poursuivre à l’avenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :