Technologie : Nokia s’allie à Microsoft et adopte Windows Phone 7

4 mars 2011

Le 11 février 2011, à Helsinki, Nokia et Microsoft ont unit leurs forces pour développer Windows Phone 7.

Nokia, le géant finlandais de la téléphonie mobile perdait régulièrement des parts de marché au niveau mondial, ces dernières années, notamment au niveau des smartphones haut de gamme où se réalisent les marges. Après avoir été leader incontesté durant des années, la fin d’année 2010 a ainsi vu Nokia chuter à 31% de parts de marché contre 41% un an plus tôt. Les smartphones équipés du système Androïd de Google devancent dorénavant Nokia, même équipés de son dernier système d’exploitation propriétaire Symbian 3.

Consciente du manque de réactivité et d’anticipation de Nokia ces dernières années et de la situation d’urgence, pour la première fois de son histoire, le canadien Stephen Elop a été appelé à prendre la direction de l’entreprise finlandaise en fin d’année 2010. Ancien directeur technique de Microsoft, celui-ci a la lourde tâche de réorganiser l’entreprise de fond en comble pour retrouver sa compétitivité et son avance technologique passée. Pour cela, il devra affronter des concurrents qui ont pris une longueur d’avance : Apple (iOS4), Google (Androïd 3) et RIM (6 OS de Blackberry).

Jusqu’à présent tout l’encadrement de Nokia était assuré par des Finlandais. Le nouveau boss aura-t-il le courage de tourner cette page symbolique? Il semble que oui. Un grand chambardement dans la direction de l’entreprise serait en préparation, avec le départ d’un certain nombre de cadres dirigeants et l’arrivée de nouveaux noms venus d’ailleurs. C’est la fin du style finlandais. Stephen Elop a négocié patiemment de longues journées avec le gouvernement finlandais pour gérer cette transformation qui s’accompagnera malheureusement de nombreux licenciements car le siège de Nokia ne sera pas épargné pour remettre l’entreprise sur les rails.

Après la conférence de presse avec Steve Ballmer (Microsoft), Nokia a indiqué qu’il allait dorénavant utiliser le logiciel Windows Phone 7 comme plateforme pour ses téléphones haut de gamme dans le but de contrer l’iPhone d’Apple et les téléphones fonctionnant sous le système Androïd de Google. Cette décision marque un important changement de stratégie pour Nokia, qui avait toujours utilisé son système d’exploitation propriétaire Symbian.

En quelques années, la partie logicielle (OS) du téléphone mobile a imposé sa loi aux fabricants de téléphone ; c’est aujourd’hui lui qui fait le succès ou non de ce dernier. Les iOS4 (Apple), Androïd 3 (Google) et 6 OS de Blackberry (RIM) dominent le marché mondial des smartphones haut de gamme (à fortes marges). De son côté, WP7 l’OS de Microsoft paraît avoir quelque peu raté son entrée sur le marché de la téléphonie. Le mariage Nokia-Microsoft devrait permettre au duo de repartir à la reconquête du marché mondial, à commencer par l’Amérique du nord où Nokia est quasi-absent.

Stephen Elop, a toutefois tenu à préciser que Nokia n’abandonnerait, ni son propre système d’exploitation Symbian qui équipera dorénavant les téléphones d’entrée de gamme, ni la plateforme Meego actuellement en cours de développement. Steven Ballmer a pour sa part estimé que le partenariat procurerait « davantage d’innovation et une plus grande portée mondiale » aux deux partenaires. Pour ce faire, outre WP7, les deux firmes vont associer plusieurs de leurs solutions comme la future intégration d’OVI Maps dans le logiciel cartographique de Microsoft et surtout fusionner les applications de la plate-forme OVI de Nokia dans le Market Place de Microsoft, ce qui devrait permettre de disposer rapidement d’un grand nombre d’applications.

Nokia aurait-il vendu son âme à Microsoft pour survivre ? L’important pour Nokia, dernier constructeur européen de smartphones,  est d’enrayer la baisse de ses ventes et retrouver rapidement sa place de leader sur le marché mondial. C’est vital pour l’industrie européenne sérieusement mise à mal dans de nombreux domaines.

Publicités