Grand Rodez : à propos de l’annulation de l’édition 2011 de Skabazac

Après des mois de tractations et de rebondissements, les organisateurs de Skabazac ont finalement renoncé à l’organisation de l’édition 2011. Faut-il s’en plaindre ou s’en réjouir ?

Les organisateurs faisaient, ni plus, ni moins, le siège de l’agglomération du Grand Rodez pour obtenir les moyens de « professionnaliser » leur festival de musiques actuelles en plein air. Pour cela, ils exigeaient un niveau de subvention conséquent, nettement plus important que ceux envisagés par la collectivité de l’ordre de 30 000 €. A défaut d’avoir eu gain de cause, l’association tente aujourd’hui de faire porter la responsabilité de cette annulation sur le Grand Rodez. N’est-ce pas là un peu court ? Manifestement les organisateurs oublient quelque peu leur responsabilité dans cette affaire. Et si les raisons profondes de cette annulation étaient ailleurs ?

Depuis sa création en 1999, après quelques années difficiles, l’édition 2010 avait connu une bonne fréquentation et des recettes en nette hausse. Pour sauver le festival 2010, les collectivités avaient fait un effort exceptionnel en apportant des subventions à hauteur de 60 000 € pour l’agglomération du Grand Rodez, de 50 000 € pour le Conseil général de l’Aveyron et sensiblement moins pour la région Midi-Pyrénées. Grâce à ces subventions exceptionnellement importantes, l’association organisatrice avait ainsi pu dégager un substantiel résultat 2010 qui avait permis à l’organisateur du festival de combler largement les déficits antérieurs.

Les collectivités ont ici pleinement rempli leurs engagements et permis aux organisateurs de pérenniser le festival. Au vu des importantes subventions allouées en 2010 de 110 000 € pour le Grand Rodez et le Conseil général, fallait-il aller plus loin ? Une saine gestion des finances locales exige d’y réfléchir par deux fois par les temps qui courent, d’autant que la région Midi-Pyrénées pourtant habituellement très active dans le soutien aux festivals, a revu sa subvention à la baisse dés 2010. Les sommes en jeux méritent en effet réflexion.

Par delà la volonté louable des organisateurs de maintenir et développer leur festival, est-ce le rôle des collectivités d’assumer le risque financier d’un tel festival, quand bien même aurait-il une bonne fréquentation ? Les collectivités publiques n’ont-elles pas rempli leur rôle et bien au-delà dans ce dossier ? Ce festival mérite-t-il un appui plus important alors qu’il ne vise qu’un public limité au plan local et que les retombées tant en termes économiques que de renommée restent pour le moins extrêmement limitées ? Il n’est pas certains que les contribuables ruthénois en soient convaincus.

Contrairement à ce que prétendent les organisateurs, les subventions des collectivités ces dernières années ont été considérables, auxquelles il faut d’ailleurs ajouter les importants moyens mis à leur disposition en matériels et personnels. Ces aides ne pouvaient avoir vocation à être définitivement acquises et reconduites sans un contrôle effectif de leur utilisation et de la programmation. Il y a peut-être là une erreur d’interprétation quant au rôle des collectivités publiques qui n’ont pas vocation à subventionner une manifestation de manière automatique, quand bien même elle aurait une bonne fréquentation.

La rigueur exige que les collectivités publiques  concentrent leurs aides à des actions ciblées et peu risquées, dont les retombées globales sont réelles et mesurables, tant au niveau du Grand Rodez  et du département de l’Aveyron.

Au final, la décision du Grand Rodez de ne pas céder au diktat des organisateurs de Skabazac paraît ici pleinement justifiée au regard des éléments du dossier.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :