Grand Rodez : Le Monde découvre ces espaces de France qui résistent à la crise

Dans son édition du 8 février 2011, le journal Le Monde a publié une enquête sur le thème : « A quoi ressemble la France du plein emploi ? ». Le quotidien du soir se demande pourquoi certains espaces résistent mieux que d’autres à la crise ?

Si dans cette enquête on trouve quelques villes de la lointaine banlieue parisienne telles Versailles, Dourdan, Orsay, Roissy, le journal évoque également le cas des villes de Vitré en Bretagne et de Cholet en Pays de Loire mais aussi, petite surprise pour certains, un ensemble de villes petites et moyennes du sud Massif-Central : Aurillac, Tulle, Saint Flour, Mende et Rodez notamment. Le cas des villes du sud Massif-Central est doublement intéressant car il concerne un large espace rural montagneux, éloigné des grands centres urbains et axes majeurs de circulation et qui, malgré tout, ont su résister aux crises et à la désertification annoncée par certains. Ces villes ont en commun un taux de chômage parmi les plus bas de France (autour de 5%), contre prés du double au niveau national.

Pour les ruthénois, rien de bien nouveau dans cette enquête du journal Le Monde, sinon qu’elle confirme une réalité bien connue ici. Depuis quelques décennies déjà, l’agglomération de Rodez (qui fût l’un des premiers districts urbains de France et, à ce titre, une référence nationale au niveau des villes moyennes), a démontré sa vitalité et ses capacités d’adaptation aux mutations, en maintenant une croissance régulière de sa population, aujourd’hui proche de 54 000 habitants pour une population active importante et en croissance constante. Le dernier recensement général de population, réalisé en 2008 par l’Insee, est d’ailleurs venu confirmer cette évolution positive de la population de l’agglomération du Grand Rodez, avec un gain de prés de 6% depuis 1999, soit + 3 715 habitants.

Ce niveau de croissance de la population dans l’agglomération démontre que le taux de chômage de 5% ne peut s’expliquer uniquement par le départ des demandeurs d’emploi vers des bassins extérieurs. Elle ne le doit pas davantage à sa fonction de chef-lieu de département qui capterait de nombreux fonctionnaires, d’autant que ces dernières années, la tendance est à la réduction des effectifs. Cette croissance et résistance à la crise économique, l’agglomération du Grand Rodez la doit, d’une part, à la qualité de ses infrastructures qui sont proches de celles d’une ville de 80 000 habitants, et d’autre part, à la diversité, à la richesse et au dynamisme de son tissu économique. Ce dernier concerne la sous-traitance automobile et aéronautique (Bosch France, Sofop…), l’agro-alimentaire (Ragt, Lactalis, Unicor, Arcadie, Soulié Restauration…), l’informatique (Inforsud, Sopra Group, RMI, SIA12…), les services (Verdié voyages, Club Langues & Civilisations, Ruban-Bleu, Editions du Rouergue…), la santé (CH Rodez, CHS Sainte Marie…), le bâtiment et travaux publics et un tissu dense de petites entreprises diversifiées.

C’est cet ensemble qui participe à faire de l’agglomération du Grand-Rodez un relatif îlot de prospérité qui résiste mieux que d’autres à la crise. Ce dynamisme profite d’ailleurs à de nombreuses communes environnantes qui n’appartiennent pas à l’agglomération : Flavin, Agen d’Aveyron, Lioujas-La Loubière, Gages-Montrozier, Salles-la’Source, Marcillac, Nuces-Valady-St Christophe, Bozouls, Baraqueville et bien d’autres…. Le Grand Rodez pourrait encore faire beaucoup mieux si demain tous les acteurs politiques, économiques et administratifs travaillaient en étroite collaboration sur les dossiers majeurs de l’agglomération : mise à 2 x 2 voies de la RN88 de Carmaux à Séverac-le-Château, grand contournement autoroutier de Rodez, amélioration de la desserte aérienne, renforcement des formations supérieures, extension de la communauté d’agglomération aux communes voisines…

Grâce au travail acharné et visionnaire des précédents maires, Roland Boscary-Monsservin, puis Marc Censi, le Grand Rodez est aujourd’hui sur les rails pour s’encrer durablement parmi les petites agglomérations les plus dynamiques et attractives du sud de la France. Ne ratons pas l’occasion de capitaliser sur ces acquis majeurs et de transformer l’essai. Rien n’est cependant gagné pour le Grand Rodez, d’autant que de sérieux problèmes de gouvernance se posent aujourd’hui aux élus de l’agglomération !

Remarque : Dans l’article du Monde, le maire actuel de Rodez, M. Teyssedre se félicite à juste titre de l’accroissement de la population de l’agglomération de 15 000 habitants en 30 ans. Il ne peut cependant s’empêcher d’ajouter aussitôt, fier comme artaban : «… la ville de Rodez qui en a longtemps perdu commence à en regagner depuis deux ans ». A-t-il déjà oublié que le dernier recensement de l’Insee de 2008  a justement montré une augmentation de la population de la ville de Rodez de 937 habitants entre 1999 et 2008 ? Alors qu’il est à la mairie depuis moins de 3 ans, voilà qu’il s’octroie sans vergogne des résultats qui lui sont étrangers et qui résultent principalement du développement du nouveau quartier de Bourran sur lequel il s’était d’ailleurs souvent opposé lorsqu’il était dans l’opposition. Lors de la dernière campagne municipale, il n’avait  également cessé de marteler que la ville avait perdu régulièrement des habitants ces dix dernières années. Voilà qu’il est démenti par l’Insee. M. Teyssedre, il est vrai, excelle dans l’art de manipuler les chiffres à son profit et n’est plus à un mensonge prés. Au demeurant, on doit se réjouir que cette évolution perdure après 2008 même s’il faut bien convenir qu’il est peu probable que la paternité de ce résultat lui en revienne. Mais peut-être qu’en augmentant massivement le parc de logements HLM, par exemple du côté du futur musée… ? Quoi qu’il en soit, pour juger sur pièce de ses performances à la tête de la ville de Rodez, il faudra attendre 2014, le terme de son mandat.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :