Aveyron : le Conseil général prêt à financer le barreau de St Mayme

Courant octobre 2010, les travaux de mise de 2 x 2 voies de la RN88 ont débuté entre le Viaduc du Viaur et La Mothe, au sud de Baraqueville. Ils sont financés à hauteur de 23% par le Conseil général de l’Aveyron qui a souhaité ainsi apporter sa contribution à l’accélération des travaux de mise aux normes autoroutières de cet axe. Avec la réalisation ultérieure du tronçon entre La Mothe et Les Molinières, incluant la déviation ouest de Baraqueville, dont l’achèvement est prévu en 2015, l’agglomération de Rodez sera ainsi définitivement reliée à Albi et Toulouse via l’autoroute.

Côté est du département, les travaux de mise à 2 x 2 voies de la RN 88 entre Rodez nord (Causse-Comtal) et Séverac-le-Château (Lapanouse) tardent alors que ce tronçon reliant l’A75 connaît un très fort trafic et que la RN88 actuelle est très chargé et dangereuse. Jean-Claude Luche, le président du Conseil général ne ménage pas ses efforts auprès de l’Etat pour arracher aux forceps le financement de ce dernier tronçon de cet axe si important pour l’économie aveyronnaise, dont la DUP (Déclaration d’utilité publique) arrive à échéance très prochainement. Un résultat qui n’est hélas pas acquis en ces temps de crise et de restrictions budgétaires.

Non content de devoir investir prés de 50 millions d’euros pour le cofinancement  la RN88 à 2 x 2 voies au sud de Rodez, Jean-Claude Luche se bat sur tous les dossiers qui engagent l’avenir du département.  Le président du Conseil général a récemment pris note que le barreau de St Mayme, devant relier l’actuelle rocade de Rodez (St Mayme) à Lioujas (Causse-Comtal) en contournant Sébazac, n’était plus à l’ordre du jour par les services de l’Etat. La route départementale 988 actuelle est pourtant totalement saturée entre Onet-le-Château et Sébazac-Concourés, posant de graves problèmes de circulation, que ce soit pour la desserte du nord de l’agglomération et des centres commerciaux de l’Eldorado et de l’Estréniols, que pour l’ensemble du nord Aveyron.

Le barreau de St Mayme paraît pourtant indispensable pour endiguer l’important flot de circulation de cet axe au nord de Rodez (de l’ordre de 23 000 véhicules/jour). Jean-Claude Luche a interpellé l’Etat sur ce dossier et suggère que ce dernier lui délègue la maitrise d’ouvrage et le financement des travaux pour en assurer la réalisation dans les meilleurs délais. Long de 7 km, ce tronçon était initialement prévu en 2 x 2 voies pour un coût de 50 millions d’euros. Le Conseil général propose de réaliser lui-même ce contournement, en limitant les travaux à deux voies et une partie à 3 voies pour en réduire son coût à environ 20 millions d’euros. Ce barreau permettrait ainsi de désengorger le nord de l’agglomération de Rodez, tout en désenclavant Bozouls, Espalion et le nord Aveyron.

Cette proposition de bon sens est soutenue par les maires d’Onet-le-Château, de Sébazac et du nord-Aveyron qui voient là le seul moyen d’éviter l’asphyxie de l’actuelle RD988, incapable de supporter l’importante augmentation de trafic au niveau de l’agglomération de Rodez.  Ce projet viendrait d’ailleurs compléter les travaux d’adaptation au trafic et à la sécurité en cours sur la RD988, menés par le Conseil général, entre le Causse-Comtal et Bozouls (déviation de Curlande). Rappelons que cet axe départemental est parmi les plus fréquentés du département, mais aussi l’un des plus accidentogènes. Ce projet présente donc de nombreux avantages pour les habitants de l’agglomération de Rodez et du nord Aveyron.

Rappelons que le barreau de St Mayme avait été envisagé par les services de l’Etat. Il devrait initialement relier l’actuelle rocade de Rodez à la hauteur de Saint Mayme, au tronçon de la la RN88 à 2 x 2 voies, vers Séverac-le-Château (A75) au niveau de l’échangeur situé au Causse-Comtal. A l’initiative de Marc Censi, alors maire et président de la communauté d’agglomération qui ne souhaitait pas voir l’agglomération asphyxiée et coupée en deux par la rocade actuelle transformée en autoroute, celle-ci avait été classée en boulevard urbain. Ce qui avait permis d’étudier la mise en œuvre d’un grand contournement de Rodez destiné à assurer la continuité autoroutière de la RN88 à 2 x 2 voies, entre Luc au sud et le Causse-Comtal au nord, en passant par l’aéroport et l’arrière de Druelle. Jusqu’en 2008, le dossier avançait et le tracé avait été arrêté dans ses grandes lignes. Depuis, c’est le silence radio du côté de l’Etat comme de l’agglomération du Grand Rodez, pourtant directement concernée par ce dossier majeur.

Il y a donc urgence pour le maire de Rodez et le président de la communauté d’agglomération à prendre enfin à bras le corps le dossier du grand contournement de Rodez. Une fois encore, plutôt que de pratiquer l’invective ou de tenir des  propos stériles, M. Teyssedre serait mieux inspiré de défendre ce projet sans attendre. Même si la ville et l’agglo n’ont pas la maitrise du dossier, la réalisation rapide du grand contournement de Rodez doit être l’une des priorités pour assurer le développement de l’agglomération du Grand Rodez.

En attendant, gageons que Jean-Claude Luche, président du Conseil général, saura faire aboutir rapidement le barreau de St Mayme et éviter ainsi la saturation du trafic routier au niveau de Rodez nord. Ces importants travaux concernant en grande partie l’agglomération du Grand Rodez, il reste à espérer que celle-ci ne manquera pas de soutenir le projet et de participer à son financement.

Prochainement : Les grands chantiers routiers du département de l’Aveyron. Le Conseil général en fait-il trop ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :