Iran : en 2010, la lapidation continue toujours…

Les autorités iraniennes ont suspendu ce mercredi 8 septembre la peine de mort par lapidation prononcée à l’encontre de Sakineh Mohammadi Ashtiani, une mère de famille condamnée pour adultère et complicité dans le meurtre de son mari. Selon le ministère iranien des Affaires étrangères, son verdict serait en cours de réexamen. Un répit qui risque cependant d’être de courte durée car elle risque d’être exécutée après la fin du ramadan qui se termine le 10 septembre. La lapidation d’une femme qui a simplement osé résister à son mari ferait peut-être mauvais effet pour l’image de l’islam. Et puis le 11 septembre n’étant pas loin, le régime pourrait en profiter pour marquer un peu plus les esprits occidentaux.

La femme âgée de 43 ans avait reçu 99 coups de fouet avant d’être condamnée à la peine de mort. Elle avait fait des aveux télévisés en août dernier, sous la menace. Ces derniers jours, plusieurs pays, dont la France et l’Italie, avaient appelé Téhéran à la clémence. Madame Carla Bruni-Sarkozy, qui depuis le début de l’affaire, apporte son soutien à Sakineh Mohammadi Ashtiani avait été vivement prise à parti par ces mêmes autorités iraniennes pour qui les femmes ne sont que des êtres de troisième zone, sans aucun droit.

La preuve, depuis l’arrivée du gouvernement islamique en Iran en 1979, des milliers de femmes sont lapidées annuellement après des procès expéditifs, simplement pour avoir contesté l’autorité de leur mari, qui lui, est libre de faire ce qu’il veut. Un retour aux bonnes vielles méthode barbares et moyenâgeuses où l’homme (le mâle) a tous les droits, y compris celui de faire lapider son épouse. On a du mal à le croire en 2010 et pourtant cela existe en Iran, et probablement dans quelques autres pays islamiques.

Devant une telle barbarie, on ne peut que s’étonner du silence de beaucoup d’ONG françaises et mondiales, pourtant habituellement si promptes à dénoncer les atteintes aux droits de l’homme. Manifestement, la sauvagerie et la maltraitance faite aux femmes des pays partisans d’un islam intégriste et rétrograde mérite moins d’attention à leurs yeux que quelques fort menues présumées entorses au droit d’asile et autres expulsions réalisées par les pays occidentaux conformément à la loi internationale. C’est tout simplement affligeant pour elle et leur crédibilité mais on est habitué !

Le sort de cette femme courageuse continue cependant de susciter une vive émotion en Occident. Juste avant l’annonce du gouvernement iranien, le Parlement européen a voté à l’unanimité une résolution demandant à l’Iran de revenir sur la condamnation à mort de Sakineh Mohammadi-Ashtiani. De nombreuses manifestations ont eu lieu dans le monde pour demander la clémence à son égard. Au final, seul le guide suprême, l’ayatollah Khamenei, pourrait décréter son amnistie.

Finalement, beaucoup d’iraniens et d’occidentaux en sont réduits à regretter l’époque du Chah d’Iran Mohammad Reza Pahlavi. En dépit de sa police politique, la Savak, les iraniens demeuraient libres de circuler, de s’habiller à leur manière, de pratiquer la religion de leur choix et les femmes étaient respectées et avaient une place de choix dans la société. Une société perse extrêmement sophistiquée et avancée pour l’époque qui, depuis l’arrivée des ayatollahs au pouvoir à Téhéran, a brutalement plongé dans le passé le plus sombre de la préhistoire de l’humanité.

Gageons que le combat inégal mené par Sakineh Mohammadi Ashtiani aboutira à terme, à une révolte des iraniens qui finiront pour bouter hors de leur pays ces extrémistes islamiques qui voudraient imposer leur dictature au reste du monde. C’est ce qu’on peut espérer de mieux pour les iraniennes et plus généralement pour les femmes des pays islamiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :