France : l’OCDE juge nécessaire des réformes structurelles pour une reprise plus forte

L’OCDE (Organisation Coopération et le développement Economique) se dit confiante dans les perspectives de la France.

Le Secrétaire Général de l’OCDE, M. Angel Gurria s’est adressé aux membres de la Commission Attali pour la libéralisation de la croissance, lors d’une audition le 21 mai 2010 à Paris. Selon lui : « La France est bien placée pour assurer une reprise solide suite à la crise économique, à condition qu’elle redresse ses finances publiques en opérant des coupes dans les dépenses et en réformant son système de retraites ».

Il a souligné les avantages sur lesquels la France peut s’appuyer : à savoir : un taux de productivité élevé, des infrastructures solides et de bons services publics. Toutefois, des réformes structurelles supplémentaires sont nécessaires.  Il soutient qu’il est « vital de réformer le marché du travail. Pour utiliser les ressources de main d’œuvre de façon plus efficace, le coût du travail doit être réduit et les taux d’emploi, parmi les travailleurs âgés et les jeunes peu qualifiés, doivent être accrus« .

La Commission Attali a été mise en place par le Président français Nicolas Sarkozy après son élection en 2007 pour trouver des moyens de renforcer le taux de croissance économique en France. Lors de l’audition, Mr Gurría a présenté le nouveau rapport de l’OCDE à la Commission, ainsi qu’une étude supplémentaire sur « Mieux Légiférer en France« , qui analyse les progrès réalisés dans l’amélioration du cadre réglementaire en France depuis 2004.

M. Gurria a aussi exhorté la France à mettre en place une stratégie de moyen terme pour réduire les déficits publics. Ceci va pleinement dans le sens des mesures annoncées par le Président Sarkozy qui comprennent une réforme constitutionnelle pour encadrer les déficits, des réductions de dépenses, l’élimination de certaines niches fiscales et sociales et d’autres réformes pour assurer un suivi plus strict des dépenses publiques. Ces mesures sont bienvenues. Cependant, les mesures pour réduire le déficit public en France devront être prises avec précaution, compte tenu de la fragilité de l’économie globale. Un ensemble équilibré pour consolider les finances publiques devra incorporer des mesures pour accroître les recettes et d’autres pour réduire les dépenses.

Selon le rapport de l’OCDE, “le gouvernement français devra examiner les domaines dans lesquels l’impact sur la croissance économique sera le moins fort, comme la réduction des niches fiscales et sociales, l’accroissement des prélèvements sur la propriété, sur les biens et services qui bénéficient de taux réduits de TVA, et les émissions de carbone. La mise en place de règles budgétaires strictes et la création d’un conseil indépendant de surveillance, devrait améliorer la crédibilité du processus budgétaire”, selon le rapport. M. Gurría a également mis l’accent sur le besoin urgent de progrès dans les négociations entre les employeurs et les syndicats en matière de réforme des retraites.

Le rapport « Mieux Légiférer en France » souligne que l’inflation normative doit être mise sous contrôle car elle a des implications pour la compétitivité économique ainsi que pour le développement des petites et moyennes entreprises innovantes. Tout en reconnaissant les progrès effectués, le rapport recommande de renforcer les capacités institutionnelles pour soutenir la réforme de la réglementation. Le rapport appelle à une consultation accrue avec les parties prenantes et presse de renforcer les études d’impact des nouvelles lois. M. Gurria a également mis l’accent sur les bénéfices potentiels de la réforme de la réglementation pour libérer le potentiel de croissance de l’économie française. Des PME innovantes sont le pivot de l’économie de la connaissance et des opportunités à venir de la « croissance verte ».

« Une réglementation inappropriée entrave la création d’entreprises et la croissance, réduit de façon significative l’entreprenariat, l’innovation et en définitive, les niveaux de vie ».

Plus d’infos : le rapport complet « Mieux légiférer en France » remis par l’OCDE à la Commission Attali, le 21/05/2010

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :