Blocus de Gaza : et si Israël avait raison ?

Le récent arraisonnement par Israël d’une flottille de bateaux en provenance de Turquie, prétendument humanitaire, à destination de Gaza a fait la une de nombreux médias mondiaux et déclenché la manifestation de quelques milliers de militants d’extrême-gauche en Turquie, mais aussi dans quelques pays européens.

Qu’en est-il exactement de ce terrible assaut de Tsahal, l’armée israélienne, contre quelques bateaux « pacifiques » qui apportaient gentiment de l’aide humanitaire et des vivres au peuple de Gaza ? Pourquoi ces bateaux transportaient-ils plus de 500 militants, défenseurs de la cause du Hamas si c’était à des fins strictement politiques et non humanitaires ? Pourquoi ces bateaux « pacifistes » n’ont-ils pas respecté le blocus de Gaza imposé par Israël, ni répondu aux diverses injonctions de stopper leur route vers Gaza ? Comment une mission prétendument humanitaire a-t-elle pu se transformer en une bataille rangée, visant à s’opposer par la force à l’arraisonnement des bateaux par l’armée  israélienne ? Cette volonté préméditée de s’opposer par tout moyen au blocus de Gaza, y compris en recherchant l’affrontement direct avec Tsahal, ne traduit-elle pas une volonté d’en découdre par tous moyens, y compris en mettant volontairement en jeu la vie des personnes à bord ?

Sachant que la blocus imposé par Israël à Gaza ne vise en aucun cas à interdire l’aide humanitaire et la livraison de nourriture ou de produits de secours, mais uniquement à s’assurer que les livraisons ne comportent pas d’armes ou de produits destinés à être utilisés par le Hamas contre son propre territoire, pourquoi avoir monté de telles opérations si ce n’est à des fins de manipulations strictement médiatiques, destinées à tenter une nouvelle fois de discréditer Israël aux yeux de la communauté internationale ?

Si l’on ne peut que déplorer les victimes de cette intervention musclée de Tsahal, les véritables responsables ne sont-ils pas du côté de ceux qui avaient organisé et mis en place ces opérations qu’ils savaient très risquées pour les personnes présentes sur les bateaux, sachant très pertinemment que l’armée israélienne ne les laisserait en aucun cas accéder directement à Gaza ? En ce domaine, chacun connaît la détermination de l’armée israélienne à faire respecter le blocus. Toute cette opération, orchestrée avec l’aval du gouvernent turc, en dit long sur les manipulations de certains états islamiques radicaux qui sont prêts à tout pour parvenir à l’anéantissement d’Israël !

Dans ces conditions, qui est à blâmer dans cette affaire ? Israël qui ne fait que se défendre comme il peut, face aux terroristes palestiniens du Hamas, soutenus activement par l’Iran et quelques autres qui sont les véritables instigateurs de cette nouvelle provocation visant de déstabiliser un Etat démocratique aux yeux de la communauté internationale ?

D’ailleurs, à part quelques manifestations organisées en Turquie et dans quelques pays européens à l’initiative de groupuscules d’extrême gauche, chacun a pu constater que la plupart des pays musulmans n’ont pas ou très peu réagi à cette opération  israélienne. On est bien loin du tapage médiatique organisé par les défenseurs du Hamas. Combien de pays du Proche et du Moyen-Orient se sont publiquement insurgées ? Très très peu, il faut bien l’avouer car eux savent combien le combat du Hamas contre Israël n’a d’autre raison d’être que de déstabiliser et répandre le chaos dans l’ensemble de la région, pour mieux en prendre le contrôle demain. Même l’autorité palestinienne, menée par le Fatah, est restée particulièrement silencieuse et s’est abstenue de tout commentaire. C’est dire combien le tohu-bohu médiatique sur cette affaire était parfaitement orchestré une fois encore !

Alors, s’il vous plait, que certains journalistes fassent leur travail objectivement et cessent, une bonne fois pour toute, d’être les éternels complices du Hamas et de l’Iran, participant ainsi à alimenter implicitement le terrorisme international que ces groupes véhicule.

En réalité, la fermeté et la détermination d’Israël à s’opposer à la militarisation du territoire de Gaza par le Hamas, et faire en sorte qu’il ne devienne pas une dépendance iranienne, reste hélas la seule attitude possible pour préserver sa propre sécurité et éviter un  embrasement général de tout le Proche-Orient. C’est aussi le meilleur moyen de contrôler le terrorisme international orchestré par ces mêmes groupuscules au cœur de notre vieille Europe, au nom d’idéologies primitives et barbares. Les pays libres devraient avoir le courage de remercier Israël pour le prix qu’il paye pour assurer, de fait, notre propre sécurité.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :