Rodez : Bienvenue à Radio Temps et au Ruthénois

Rassurez-vous, ce n’est pas encore du côté de la municipalité ruthénoise que les choses bougent !

La bonne surprise, en ce début d’année 2010, c’est du côté des médias du Grand Rodez qu’elle arrive. C’est vrai qu’en Aveyron et dans le Grand Rodez en particulier, les choses étaient un peu figées depuis de nombreuses années. En dépit de la présence de trois quotidiens régionaux, l’information locale reste concentrée sur les classiques et immanquables faits divers et les sports font régulièrement la une pour attirer le lecteur. Rien de bien captivant en réalité.

Jacques Boyon, président du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) était ce vendredi 5 mars à Rodez. Qu’est-ce donc qui a pu motiver la venue de ce dernier, habitué à gérer ses dossiers depuis ses bureaux parisiens, à se rendre sur le terrain ? Non, il n’était pas en Aveyron pour parler de la couverture de la TNT et de ses zones d’ombre qui semblent en inquiéter certains ! M. Boyon était tout simplement venu inaugurer une nouvelle radio locale ruthénoise qui s’est récemment vue accorder une fréquence définitive par le CSA.

Radio Temps Rodez, radio associative qui avait émis prés d’un an de manière provisoire depuis le lycée Louis Querbes, a profité de la libération de l’ancienne fréquence abandonnée par Radio Classique à Rodez. Ces derniers mois, les responsables de radio Temps, à l’instar de son président Pierre-Etienne Vanpouille et de son parrain Philippe Meyer, célèbre journaliste à France-Inter, avaient fait le forcing pour emporter la fréquence que beaucoup de radios commerciales convoitaient. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer. Le petit poucet a manifestement convaincu le très parisien CSA. Bravo !

Radio Temps Rodez, radio locale généraliste, émet dorénavant 24h/24h depuis Rodez sur la fréquence 107.0 FM et entend imposer ses ondes sur le Grand Rodez et bien au-delà. Disposant d’une autorisation permettant une puissance d’émission de 1 KW, elle devrait arroser une zone de plus de 100 000 habitants. Jean-Pierre Alexandre est le responsable des programmes de la station.

Le même jour, autre surprise de taille pour les ruthénois, c’est un nouveau journal qui voit le jour. Eh oui, cela n’arrive pas tous les jours, notamment en ces temps de crise. Et pourtant, Rodez va enfin avoir son hebdomadaire. Il faut dire que la capitale aveyronnaise était la seule à ne pas avoir le sien alors que les principales villes du département en sont pourvues depuis bien longtemps : Millau, Villefranche-de-Rouergue, Saint Affrique, Espalion.

Attendu, Le Ruthénois sera donc le nouvel hebdomadaire diffusé sur le Grand Rodez. Hugues Robert, son rédacteur en chef, a soigneusement préparé la sortie du n° 1. Le journal de 24 pages, couvre l’ensemble de l’actualité locale des huit communes du Grand Rodez, plus celle voisine de Flavin. Le Ruthénois se veut un média proche des habitants de l’agglomération, de leur vie quotidienne et de leurs préoccupations. Gageons que ce nouveau journal aura à cœur de traiter l’essentiel et le meilleur de l’actualité locale, pas toujours bien relaté dans la presse quotidienne.

Afin de mieux coller à la vie locale, le rédacteur en chef du Ruthénois devrait animer chaque vendredi matin une émission sur Radio Temps.

Bienvenue et longue vie à ces deux nouveaux médias ruthénois.

Plus d’information :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :