France : concessions des barrages hydroélectriques (2)

Un plan de relance de la production hydroélectrique française (2)

La mise en concurrence des concessions est le premier volet d’un plan plus large visant à relancer l’hydroélectricité en France dans le cadre de l’exercice de programmation énergétique pour 2020. L’Etat prévoit en effet un soutien massif aux investissements effectués dans les barrages, conformément aux engagements du Grenelle Environnement. Il s’agira dans un premier temps d’augmenter les capacités de production en installant des turbines de nouvelle génération qui permettront d’accroître de 25% à 30 % la puissance électrique des installations hydroélectriques.

Le deuxième objectif est de renforcer la sécurité d’approvisionnement en électricité en développant particulièrement les stations de pompage (STEP) pour assurer une alimentation stable en période de pointe sans recourir aux centrales au fioul. Les STEP reposent sur deux bassins : l’un situé en amont, l’autre en aval, reliés entre eux par des conduites forcées avec un dénivelé important. En mode turbinage, l’eau est lâchée du bassin supérieur et fait tourner les turbines. En mode pompage, l’eau est remontée dans le bassin supérieur pour être relâchée ultérieurement.

Ces installations permettent de stocker de l’énergie qui peut, selon les besoins, être mobilisée très vite surtout en période de forte demande. Le département de l’Aveyron dispose de l’une des principales STEP de France avec son installation de Montézic-Couesque. Située sur la rivière Truyère, d’une puissance installée de 910 Mw, soit l’équivalent d’une tranche nucléaire, elle constitue un outil essentiel de production d’électricité par sa puissance, sa souplesse et sa disponibilité.

Les premières annonces d’appels d’offre sur les barrages hydroélectriques d’EDF doivent intervenir début 2010 au plus tard pour un début de concession en 2012. Outre EDF, candidate à sa propre succession, plusieurs grands groupes internationaux, spécialisés dans l’exploitation de centrales hydrauliques ont déjà fait part de leur intérêt, dont le français GDF Suez, l’autrichien Verbund, le norvégien Statkraft et le canadien Hydro-Québec.

Plus d’infos : Tout savoir sur les concessions hydroélectriques par la DRIRE

A suivre prochainement :

  • (3) Renouvellement de la concession des installations hydroélectriques de la Truyère (Aveyron et Cantal) en 2012
  • (4) Le norvégien Statkraft intéressé par l’exploitation des installations de la Truyère
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :