France : renforcer la répression contre la délinquance routière

Les craintes de voir en 2009 le nombre de tués sur les routes augmenter, pour la première fois en sept ans, s’est hélas confirmée avec la publication des derniers chiffres ce 8 décembre. Ils sont franchement mauvais avec 343 personnes tuées sur les routes de France en novembre, soit une augmentation de 3% par rapport à novembre 2008 (+ 10 tués).

A ce rythme observé, le gouvernement estime que le nombre des tués sur les routes devrait se situer entre 4 350 et 4 400 pour 2009 contre 4 275 en 2008. Nous sommes encore bien loin de l’ambition du Président de la République de ramener en dessous de 3 000 le nombre de tués sur la route en 2012. Cette évolution dramatique et redoutée était pourtant prévisible.

Ces mauvais résultats traduisent immanquablement le laxisme du gouvernement depuis prés d’un an (relâchement de la pression et des contrôles sur les automobilistes), le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau, prône la tenue d’un comité interministériel de sécurité routière (CISR) avant la fin de l’année. En attendant, probablement pour amortir le choc, le gouvernement a annoncé le lancement courant décembre d’une campagne contre l’alcool au volant, première cause d’accidentalité sur les routes françaises.

En effet, l’alcool multiplie par plus de 8 le risque pour un conducteur d’être responsable d’un accident mortel ; par ailleurs, les accidents avec une alcoolémie positive ont lieu généralement la nuit en rase campagne, dans plus de 70% des cas et le weekend pour prés de 60%. Le lancement de cette campagne coïncide avec la publication d’une étude révélant que, comparés aux autres Européens, les conducteurs français sont plus enclins à prendre le volant après avoir bu et plus sceptiques sur l’instauration d’une loi « zéro alcool au volant« , même s’ils l’approuvent.

Mais cette nouvelle campagne de prévention, faisant largement appel au civisme des automobilistes, inversera-t-elle les choses ? Hélas, certainement pas lorsque l’on connaît l’automobiliste français !

Pour poursuivre la baisse des accidents de la route en France, il n’y a qu’une seule et véritable alternative : renforcer plus que jamais la répression sur les routes de France et continuer à harceler et traquer les délinquants et autres irresponsables sur nos routes. Pour cela, il ne doit y avoir aucune complaisance de la part des forces de l’ordre (systématisation des contrôles radars automatiques et des radars mobiles, utilisation de véhicules banalisés et autres hélicoptères ou caméras pour relever les infractions au code de la route) et des tribunaux pour sanctionner fortement les fautes les plus graves commises par les délinquants de la route. Il n’y a pas de temps à perdre pour sévir.

L’automobiliste moyen français s’avérant peu sensible à la prévention et au respect d’autrui, le seul moyen de le responsabiliser consiste à le toucher au portefeuille (c’est bien regrettable, mais c’est ainsi). Alors pas de pitié pour les chauffards sur les routes et que les amendes pleuvent au cours des mois avenir jusqu’à ce que la France franchise enfin le seuil des 3 000 morts par an, qui est le seul qui soit digne d’un pays développé.

La répression sur les routes est bénéfique pour tout le monde. Elle préserve la vie avec moins de morts et blessés, elle responsabilise et éduque l’automobiliste moyen et contribue à réduire sensiblement la vitesse et la circulation, d’où moins de CO2. Qui peut s’en plaindre ! Finalement, il n’y a que des avantages à traquer les délinquants de la route.

Plus d’infos : Sécurité routièrePrévention routièreMinistère du développement durable

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :