Europe : enfin en ordre de marche ?

Après la rapide intégration de la plupart des nations du bloc de l’est, l’Union européenne marquait le pas depuis prés d’une décennie et semblait s’enliser dans des discussions et projet qui n’avançaient pas d’un pas en raison de blocages de plusieurs états membres. Cette Europe à 27 paraissait traverser une véritable crise de croissance sans que l’on puisse en voir la fin.

Heureusement, le traité de Lisbonne, bien qu’allégé, a finalement été adopté en novembre 2009, après de nombreuses et longues péripéties. On s’attendait à des longues discussions pour l’élection des nouveaux dirigeants de l’Europe prévus par le traité. A la surprise générale, le Conseil européen de Bruxelles du 19 novembre 2009 a rapidement désigné le duo qui représentera l’Union européenne à compter du 01 janvier 2010.

C’est finalement le Premier ministre belge Herman Van Rompuy, en poste depuis moins d’un an et parfaitement inconnu en Europe et dans le monde qui devient le premier président fixe du conseil européen. Cet économiste de 62 ans est l’homme du compromis. Il a été désigné pour un mandat de deux ans et demi renouvelable une fois. Il bénéficie toutefois d’une excellente image dans son pays où il est parvenu à conforter l’unité de son pays et apparaît un habile négociateur.

Herman van Rompuy travaillera en duo à la tête du conseil de l’UE avec la britannique Catherine Ashton. La Commissaire européenne depuis moins d’un an, elle-même méconnue dans son propre pays, deviendra dès le premier décembre Haut représentant pour les Affaires étrangères et vice-présidente de la Commission européenne. A ce titre elle bénéficie d’un mandat automatique de 5 ans. Van Rompuy et Ashton ont un point commun, tous deux sont peu expérimentés en matière diplomatique.

La nomination de personnalité de second plan, très peu connue en Europe, n’a pas rassuré les tenants d’une Europe forte et indépendante. Ces nominations au premier abord quelques peu décevantes, apparaissant au final comme un compromis entre les grandes nations, notamment Allemagne, France et Grande-Bretagne et les autres. Espérons qu’ Herman Van Rompuy et Catherine Ashton sauront se monter à la hauteur de leur tache et préserver leur indépendance à l’égard des chefs d’états pour renforcer et faire avancer l’Europe.

Plus d’infos : Institutions européennes –  Portail Europa

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :