Rodez : désinformation autour du musée Soulages

Après plus de deux ans de discussion et d’atermoiements, le conseil d’agglomération du Grand Rodez, a adopté le 23 juin 2009 à une large majorité, l’avant projet sommaire pour la construction du musée Soulages à Rodez. Cette décision n’a rien de surprenant puisque lors des dernières élections municipales à Rodez, sur les quatre listes en présence, trois représentant plus de 80% des votants, s’étaient clairement prononcée en faveur du musée.

Le musée Soulages suit donc son cours et le lancement des travaux devrait intervenir mi 2010, pour une mise en service fin 2012. Le maître d’ouvrage en est la communauté d’agglomération du Grand Rodez. Les choses sont maintenant très claires pour les grands ruthénois. Semblant ignorer cette réalité démocratique, quelques irréductibles opposants au projet, voudraient laisser croire qu’il ne s’agit que d’un projet qui pourrait être modifié, voire purement et simplement remis en cause.

Le meilleur exemple a été donné par M. Chauzy, ancienne tête de liste aux municipales, lors d’un conseil municipal de Rodez en octobre dernier. Alors que ce n’était ni le lieu, ni le moment, ce dernier s’est livré à une attaque en règle contre le musée Soulages en prétextant un coût excessif et un projet trop ambitieux et démesuré pour Rodez. A croire que Rodez ne mérite pas mieux que de rester un « trou perdu » quelque part au milieu de nulle part ! Etrange attitude pour un élu qui avait jusqu’alors toujours soutenu le projet, y compris devant ses colistiers durant la campagne ! Pourquoi consacrer sa seule intervention au conseil municipal de Rodez à propos d’un dossier adopté 4 mois plus tôt par le conseil d’agglomération du Grand Rodez ? Enfin, comment ne pas s’étonner de ce soudain revirement et ce manque d’ambition de M. Chauzy, par ailleurs président du conseil économique et social de Midi-Pyrénées, alors que le président de région s’est toujours montré un fervent défenseur du musée dont la région cofinance une quote-part, au même titre que le département et l’Etat ?

Est-il besoin pour un élu en mal d’initiative de s’emparer de bruits de caniveaux pour entretenir des polémiques stériles qui n’ont aucune raison d’être, autour d’un dossier largement adopté en séance publique, voici plusieurs mois, par ses propres collègues ?

De son côté, la presse quotidienne aveyronnaise ne brille guère par la qualité de son contenu, comme d’ailleurs la plupart des titres de la presse régionale française. Les temps sont en effet difficiles et la pêche au lecteur reste plus que jamais d’actualité. Au vu du piètre contenu, on peut se demander, si tout compte fait, un seul quotidien ne suffirait pas en Aveyron !

Dans son édition du 15 octobre 2009, le quotidien Centre-Presse a publié un sondage réalisé auprès des ruthénois à propos du musée Soulages. La seule et unique question, très orientée était la suivante : « Le musée Soulages justifie-t-il un investissement de 25 millions d’euros ? ». Qu’attendre d’une telle question, si ce n’est un « non » pour 85% des personnes interrogées. Quel peut-être l’intérêt de diffuser une telle enquête, à partir de données erronées et incomplètes, sans autre explication préalable alors qu’il s’agit d’un sujet complexe et technique ?

Ne s’agit-il pas, ni plus ni moins, d’une manipulation de l’opinion qui discrédite le journal et ceux qui y travaillent ? En tout cas, une bien étrange manière d’informer…

Quel l’intérêt pour la presse de diffuser une information tronquée et malhonnête laissant entendre que les ruthénois seraient largement opposés au musée Soulages ? A qui profite ce type de désinformation ? Veut-on répandre l’idée que Rodez ne mérite pas un tel investissement ? Pourquoi « balancer en pâture » aux lecteurs des données farfelues sur le coût du musée (les chiffres actuels ne dépassent pas 16 à 18 millions d’euros TTC) évalué à 25 millions d’euros par le journal, sachant par ailleurs qu’il devrait, au final, coûter un peu moins de 8 millions d’euros à la communauté d’agglomération du Grand Rodez, après subventions ?

Voudrait-on plus simplement répandre l’idée que les élus engagent des dépenses inconsidérées qui ne serviraient à rien ? Etrange procès d’intention alors même que de nombreux investissements passés ont atteint des sommes bien plus importantes, avec probablement beaucoup moins de retombées économiques pour la collectivité, sans que personne ne s’en émeuve ?

Certaines réactions à l’égard du musée Soulages sont consternantes par leur bêtise et l’ignorance qu’elles sous-entendent ! Cela n’empêchera pas le musée Soulages de se faire et de devenir le moteur de l’attractivité et du développement économique de Rodez et de l’Aveyron.

Grâce à Soulages, à Rodez, le noir deviendra enfin lumière (même pour les mal voyants)

Plus d’infos : www.grand-rodez.comwww.entrepompidou.fr –  www.pierre-soulages.com

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :