Europe : le traité de Lisbonne enfin adopté

Depuis plusieurs mois, et en dépit des garanties finalement accordées par l’Union Européenne fin octobre concernant la charte des droits fondamentaux, la république Tchèque et son président Vaclav Klauss continuaient à faire de la résistance. Plusieurs députés avaient ainsi déposé un recours contre le traité de Lisbonne devant la Cour constitutionnelle, au motif que le texte portait atteinte à la souveraineté de la République tchèque.

Ce 3 novembre 2009, le président de la Cour constitutionnelle de la république tchèque, irritée par les nombreux recours initiés par le président Vaclav Klauss, a rendu un avis sans appel : « Le traité de Lisbonne, dans son ensemble, n’est pas en contradiction avec l’ordre constitutionnel tchèque ». Le soir même de cette décision, M. Klauss a abdiqué et fini par signer le traité de Lisbonne. La route vers Lisbonne aura été longue et pleine d’embuches, mais le résultat est là. Le nouveau traité constitutionnel va pouvoir entrer en vigueur.

La République tchèque était le dernier Etat membre de l’Union européenne à ne pas avoir adopté le traité. Ce dernier a pour but de moderniser les institutions européennes et adapter leur fonctionnement à une Europe élargie à 27 Etats.

L’entrée en vigueur effective du traité est prévue « le premier jour du mois suivant le dépôt des instruments de ratification de l’Etat signataire qui procède en dernier à cette formalité ». Un sommet européen devrait avoir lieu dans les prochains jours pour choisir le premier président de l’UE et le ministre des affaires étrangères. Si le chef du gouvernement belge Herman Van Rompuy semble faire consensus pour la présidence, les discussions vont bon train pour le poste important et fort convoité de haut représentant.

La nouvelle administration européenne, conforme au traité de Lisbonne, devrait entrer en fonction le 1er décembre prochain. Les tractations se poursuivent par ailleurs pour la désignation des derniers commissaires européens qui rejoindront la Commission présidée par M. José Manuel Barroso.

Enfin l’Europe reprend sa marche en avant. Il était temps !

Plus d’infos : Commission européenne Parlement européenwww.euronews.net

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :