Hauts débits : les alternatives à l’ADSL

L’ADSL en Aveyron connaît d’importantes zones non encore desservies par cette technologie haut débit. En outre, bon nombre d’abonnés à l’ADSL ne bénéficient que de débits modestes, ne permettant pas toujours de bénéficier des offres triple-play (connexion internet, téléphone illimité gratuit vers les fixes et télévision). Alors que les principales zones urbaines sont éligibles au dégroupage total depuis 2009 (agglomérations de Rodez, Millau, Villefranche-de-Rouergue), même au sein de ces dernières, il subsiste encore des zones où l’accès à l’ADSL reste impossible.

Pour y remédier, à l’instar d’autres départements, le Conseil général de l’Aveyron avec Net Aveyron et la société Altitude Télécom ont investi, il y a quelques années, dans le déploiement de la technologie Wimax qui devait permettre de neutraliser la plupart des zones non éligibles à l’ADSL, notamment dans les zones rurales. Force est de constater qu’elle n’a pas connu le développement espéré et que son déploiement a rencontré quelques difficultés techniques, sans parler des zones blanches qui subsistent encore. En outre, les prix pratiqués par les exploitants du réseau Wimax (WiboxNuméoLuxinet) paraissent sensiblement élevés pour des performances bien en deçà de l’ADSL, avec des frais d’accès proches de 400 €. Le Wimax compterait de ce fait moins de 1 000 abonnés en Aveyron. Un demi-échec, pour ne pas dire plus !

Cela signifie-t-il que certains foyers sont condamnés à ne pas pouvoir se connecter à l’internet haut débit ? Certainement pas. Depuis quelques années, il existe des alternatives à l’ADSL et au Wimax, pour bénéficier de connexions à haut débit : le satellite et les réseaux 3G/3G+/Edge des opérateurs mobiles.

La connexion internet via le satellite

Depuis 2009, grâce aux progrès technologiques, l’accès internet via le satellite devient enfin performant et accessible à tous, avec des prix proches de l’ADSL, même si les services proposés sont encore limités (absence d’offre « triple-play »). La connexion satellite apparait une opportunité intéressante notamment en zone rurale non couverte par l’ADSL ou par la 3G. Progrès important, les accès au satellite se font en bi-directionnel ; ce qui facilite la connexion et évite l’obligation d’une ligne téléphonique. Les FAI par satellite proposent diverses formules d’accès via SES Astra (NordnetVivéole), ou via Eutelsat (NuméoSat2Way).

Les FAI fournissent un kit complet de connexion (modem, câbles, parabole) moyennant un prix moyen de 400 € environ. Ce coût qui peut éventuellement faire l’objet de subventions par les collectivités (région ou département) s’il s’agit d’une zone non couverte par l’ADSL ou le Wimax. Pour un débit moyen de 2 Mbits en réception et 128 Kbits en émission, le coût de l’abonnement reste proche de l’ADSL, soit 30 € à 35 € par mois. Il faut cependant garder à l’esprit que seul l’accès internet est compris dans le prix (les services de téléphonie sont en option et facturés à partir de 9 €/mois et la télévision n’est pas incluse).

Patience toutefois. Les FAI par satellite préparent pour les années à venir une offre triple-play proche de celle de l’ADSL. Enfin une véritable alternative.

Pour plus d’information, contacter les FAI par satellite : NordnetVivéoleNuméoSat2Way

La connexion internet via les réseaux 3G/3G+ ou Edge

Plus simple à mettre en œuvre et moins couteuse, les haut débits proposés par les réseaux mobiles (Bouygues TélécomOrangeSFR) permettent des connexions proches de l’ADSL (de l’ordre de 4 à 5 Mbits en 3G+). Ainsi, les zones couvertes par la 3G/3G+ proches des zones urbaines bénéficiant de cette technologie dernier cri (normes UMTS ou HSDPA) permettant d’excellentes conditions de connexion, tandis que la plupart des zones rurales sont généralement couvertes par la technologie Edge. Cette norme intermédiaire entre le 2G et la 3G, bien que moins intéressante que la 3G+, autorise cependant des connexions à un débit maxi de 358 Kbits (100 à 200 Kbits en pratique), supérieure au bas débit de 50 Kbits habituellement disponible.

Première difficulté, et non des moindre, s’assurer que son domicile est bien situé en zone couverte par un des 3 opérateurs 3G ou Edge. Pour cela, consulter la carte de couverture 3G et Edge des opérateurs. A fin 2009, les 3 opérateurs ont une couverture 3G/3G+ assez proche qui couvre plus ou moins bien les agglomérations de Rodez, Millau, Villefranche-de-Rouergue et Decazeville-Aubin. Cette couverture 3G+ devrait s’étendre au fil des mois pour atteindre plus de 50% du département et l’essentiel de la population en 2010. Les débits théoriques en 3G (UMTS) sont de 2 Mbits et de 7,2 Mbits en 3G+ (HSDPA).

Le réseau Edge, qui n’a été déployé que par les opérateurs Bouygues Télécom et Orange, couvre environ 50% du département pour le premier et la quasi-totalité pour le second. Avant de souscrire un abonnement, il est impératif de vérifier la couverture auprès de son opérateur. Attention, les normes 3G et Edge ne sont pas déployées au niveau des relais multi-opérateurs mutualisés, mis en place pour couvrir les zones blanches. Le haut débit mobile ne peut être diffusé que via le réseau de l’opérateur.

L’accès internet haut débit via les réseaux 3G/3G+ des opérateurs se fait au moyen d’une clef USB 3 G qui dispose d’un n° d’appel spécifique. Ces clefs 3G (qui fonctionnent indifféremment sur les réseaux 3G, 3G+ et Edge de l’opérateur) sont vendues entre 1 € et 49 € selon la formule choisie (occasionnel, régulier ou illimité). Les formules « occasionnel » ou « régulier » comportent des forfaits allant de 7 € pour 1 h (valable 15 jours) à 25 € pour 6 h (valable 1 mois), en passant par des forfaits ajustables à prix variables. Les forfaits internet 3G illimités sont proposés à 29.90 €/mois pour les clients de l’opérateur avec un engagement de 24 mois et 34.90 €/mois pour un engagement de 12 mois. (39.90 € pour les clients non abonnés pour un engagement de 24 mois).

La clef 3G ne permet toutefois que le seul accès à internet, à l’exclusion de la téléphonie et de la télévision. Avantage non négligeable, la souscription d’un abonnement 3G illimité permet d’acquérir un notebook à un prix très intéressant variant de 1 € à 150 € suivant le modèle.

Pour plus d’information, consulter l’étendue des réseaux 3G/3G+ & Edge des opérateurs mobiles : Bouygues TélécomOrangeSFR

Nota : Tarifs et conditions à valider auprès des opérateurs et FAI. Possibilité de bénéficier de 2 mois d’abonnement gratuit selon conditions.

Publicités

2 Responses to Hauts débits : les alternatives à l’ADSL

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :